L'opéra que Debussy aurait dû écrire

Par Laurent Bury | jeu 02 Février 2012 | Imprimer

 
Mardi 31 janvier, la Cité de la Musique accueillait un spectacle coproduit avec l’Arsenal de Metz, où on pourra le voir le 8 février : Le Martyre de saint Sébastien. Après avoir tiré des « Fragments symphoniques » de sa musique de scène pour le drame dansé de D’Annunzio, Debussy avait eu l’idée en 1916 d’en faire un opéra. Hélas, trois fois hélas, ce projet ne fut jamais mené à bien, et on le déplore infiniment lorsqu’on entend cette musique qui touche tant de fois au sublime. Pour redonner vie à la partition, Jean-Philippe Clarac et Olivier Deloeuil ont eu l’excellente intuition de superposer au texte amphigourique et interminable de l’écrivain décadent italien (réduit à ses extraits les plus significatifs : à la création, le spectacle durait quatre heures !) l’intrigue bien connue du film Théorème de Pasolini. Admirablement interprété par l’acteur longiligne Micha Lescot, le saint devient ici « l’invité », et les autres personnages sont les membres de cette famille bourgeoise dans laquelle il apporte la révélation fulgurante du divin. Bien que légèrement indisposée, Karen Vourc’h prête sa belle voix aux différentes figures féminines convoquées, tandis que Pauline Sabatier et Marie Kalinine chantent le trop court duo des jumeaux. La mise en espace et les projections vidéo permettent de dépasser le cadre statique du concert. Michel Tabachnik dirige de main de maître le Brussels Philharmonic au grand complet et le Chœur de la radio flamande, complété par le Chœur symphonique Octopus (les effectifs requis par Debussy sont gigantesques). Les Messins auraient tort de manquer ce grand moment. 

 

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.