Mozart en BD, c’est pas que pour les enfants

Par Laurent Bury | ven 12 Octobre 2018 | Imprimer

Pendant que l’ensemble britannique The Mozartists a entrepris d’enregistrer pour Signum Classics les compositions de Wolfgang Amadeus par ordre chronologique, et donc notamment de suivre les séjours à l’étranger que fit le petit prodige, les éditions Casterman rappellent à notre bon souvenir combien le séjour de Mozart en France fut source de contrariétés diverses. Le dessinateur Frantz Duchazeau est également l’auteur des textes de Mozart à Paris, album qui relate les mésaventures du compositeur d’avril à novembre 1778. Fondées sur les écrits historico-musicologiques les plus autorisés, ces 96 pages suivent un jeune homme de 22 ans, qui parcourt les rues de la capitale en fredonnant « Se al labbro mio non credi, bella nemica mia », longue aria écrite pour son ami le ténor Anton Raaf, un jeune homme qui rêve à la belle soprano rencontrée peu avant son départ, Aloysia Weber. Un jeune compositeur qu’on laisse tout juste composer un ballet (« Les petits riens ») et des chœurs (jamais joués) pour un opéra de Piccinni, un jeune compositeur impatient qu’on lui commande un opéra. Un héros dont on découvre les questionnements, l’inconscient, les rêves (voir la page intitulée « Little Wolfgang in Musicland », savoureux clin d’œil à un classique de la BD). Rien d'enfantin, donc, dans ce livre, qui s'adresse aux mélomanes bien plus qu'aux chères têtes blondes. (Casterman, 18,95 euros)

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.