Forum Opéra

Musique ancienne : René Jacobs remet les points sur les « i »

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
15 mars 2016
Musique ancienne : René Jacobs remet les points sur les « i »

Infos sur l’œuvre

Détails

On connaît la journée internationale des droits de la femme, abondamment célébrée le 8 mars dernier, ou encore la journée mondiale sans tabac, le 31 mai. On sait moins que le 21 mars prochain marquera la quatrième édition de la Journée Européenne de Musique Ancienne. En ce jour anniversaire de la naissance Jean-Sébastien Bach – selon le calendrier julien –,  de nombreux événements –concerts, conférences, ateliers – dans toute l’Europe, jusqu’en Islande, certains retransmis en direct sur remaradio.eu, jetteront un coup de projecteur  sur  la  musique dite « ancienne », son interprétation et son évolution.

Après Jordi Savall et William Christie, René Jacobs sera l’ambassadeur de l’événement. En quelques mots, le chanteur, chef d’orchestre, chercheur et pédagogue a remis quelques points sur les « i » : « Certes, l’adversité contre le renouveau du style d’interprétation des premières années a laissé place aujourd’hui à la reconnaissance, mais inscrire quelques opéras de Haendel à l’affiche de grands festivals ou maisons d’opéra ne suffit pas pour autant à s’installer dans le conformisme, ni nous éloigner de l’esprit de recherche autour des œuvres et des conditions de leur création. Il y a deux jours nous apprenions le décès de Nikolaus Harnoncourt. Je souhaite tout naturellement dédier ces quelques lignes, ainsi que cette Journée Européenne de La Musique Ancienne à cet immense musicien « anticonformiste », l’un des acteurs principaux de ce mouvement. « L’art n’est pas une simple récréation », écrivait Harnoncourt, « Il fut un temps où c’était un élément vital de la civilisation : on entrait dans une salle de concert et on en sortait dévasté, transformé, dépouillé de ses certitudes ». Ce que j’attends le plus de la jeune génération qui aborde ce répertoire (et d’ailleurs toute musique en général), c’est de mettre à la base de toute interprétation le questionnement du contexte culturel et historique des œuvres. Je citerai encore Harnoncourt qui a écrit ceci dans son livre : « le mot POURQUOI devrait planer sur la conscience de chaque artiste, à tout moment » ».

Programme en ligne sur earlymusicday.eu/events, à suivre sur Facebook et Twitter. 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>
René Jacobs © MolinaVisuals

Infos sur l’œuvre

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Disparu subitement à l’âge de 64 ans, le journaliste, musicologue et romancier Benoit Duteurtre laisse le monde de la musique classique orphelin.
Brève
[themoneytizer id="121707-28"]