Natalie Dessay chantera bien (un petit bout) d'Isolde

Par Camille De Rijck | mer 16 Septembre 2020 | Imprimer

Dans un poisson d'avril vipérin comme il en a le secret, Sylvain Fort annonçait le 1er avril 2012 les débuts de Natalie Dessay dans le rôle d'Isolde, au Festival de Saintes. C'est que les amateurs d'art lyrique se plaisent parfois à fantasmer les grandes impossibilités d'aimer (Liebesverbot) entre artistes et rôles. Les réalités physiologiques des uns tournant le dos aux exigeances des autres. C'est comme ça ! Ainsi n'entendra-t-on jamais le Tristan de Luciano Pavarotti, ni le Tonio de Franco Corelli, ni la Rosina de Waltraud Meier, ni l'Elektra de Patricia Petibon, sans parler du Siegfried de Jean-Paul Fouchécourt, du Wotan de Pierre Bernac, de la Lulu de Cecilia Bartoli ou de la Turandot d'Edita Gruberova (quoi que...). Le théorème étant qu'il suffit d'énoncer une impossibilité fondamentale entre un chanteur et un rôle pour qu'un fan d'opéra érudit et furieux, sorti de nulle part, nous tende sous les oreilles une bande pirate de ladite prise de rôle présumée impossible, gravée en début de carrière, généralement à Kassel ou à Mönchengladbach. C'est comme ça ! Natalie Dessay, quant à elle, a décidé de franchir (très prudemment) le rubicon du Fach en programmant la mort d'Isolde, à Bordeaux, le 11 octobre prochain. C'est l'inépuisable Philippe Cassard qui sertira l'immortelle voix de perles blanches et noires. 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.