Nouveau : l’Opéra du Ranelagh

Par Christophe Rizoud | lun 15 Novembre 2010 | Imprimer
Depuis cette saison, le parcours du lyricophile parisien comprend une nouvelle étape : le Théâtre du Ranelagh dans le 16e arrondissement qui, en consacrant plusieurs soirées à l’opéra, retrouve sa vocation première. Il fut en effet inauguré le 25 avril 1900 par Camille Chevillard à la tête d’un orchestre de 80 musiciens qui interprétait pour la première fois en France L’Or du Rhin (on se demande comment la partition de Richard Wagner pouvait sonner dans l’intimité de ce salon en chêne sculpté néo-renaissance). Directeur artistique de la programmation, David Serero en est aussi le principal interprète. Baryton intrépide qui ne recule devant aucun répertoire, ce jeune chanteur de 29 ans a de l’énergie à revendre et un tempérament comique qui fait merveille dans le répertoire bouffe. Son interprétation des couplets de l’Incognito (La Perichole) l’autre soir à l’occasion d’un récital d’airs d’opéras français, valait le détour. Autour de lui, les talents prometteurs de la mezzo-soprano Yana Boukoff et de la colorature d’Odile Heimburger achevaient de donner corps à son projet : offrir aux jeunes chanteurs une scène sur laquelle ils puissent faire leurs premiers pas à Paris. Peu à peu, David Serero veut ainsi constituer une troupe et proposer des spectacles plus ambitieux. En attendant, la saison 2010-2011 comprend un bouquet de dates. A chacun de cueillir celle(s) de son goût : « La magie de Broadway » (7 décembre), « La Russie classique et populaire » (14 décembre), « Viva Puccini ! » (18 janvier), « Carte blanche à Cyprien Katsaris » (8 février), « Viva Verdi ! » (15 mars) ; « Les musiques du soleil » (5 avril) ; « Concert de clôture » (10 mai). Plus d’informations sur www.operaduranelagh.com. Christophe Rizoud

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager