Ouverture « monstre » pour le festival Berlioz

Par Laurent Bury | ven 22 Août 2014 | Imprimer

C'est sur un concert « monstre » que vient de s'ouvrir la 21e édition du Festival Berlioz de la Côte Saint-André, ville natale du compositeur. Rien de monstrueux chez les chanteurs ni chez les instrumentistes, si ce n'est peut-être leur nombre : sept cents participants, professionnels et amateurs confondus, pour la reconstitution du « concert monstre » dirigé par Berlioz le 1er août 1844 dans la salle du Festival de l'Industrie, à Paris (plus de mille exécutants, huit mille spectateurs). Au programme, le grand Hector avait mis des extraits d'oeuvres de ses maîtres (Gluck, Spontini), de ses aînés qu'il admirait (Beethoven, Weber) et même de ses contemporains (Halévy, Auber, Meyerbeer), sans oublier - on n'est jamais mieux servi que par soi-même - ses propres compositions dont il offrait au public un échantillon plus ou moins représentatif. Réunis sous la baguette de Nicolas Chalvin, l'Orchestre Symphonique de Mulhouse et l'Orchestre des Pays de Savoie accueillaient en deuxième partie de concert de nombreux amateurs, tout comme le Chœur Emelthée, dont par un prompt renfort, la cinquantaine de membres se trouvèrent six cents en arrivant au port. Trois solistes étaient aussi de la fête : la mezzo Amaya Dominguez, très investie dans son rôle de la Haine de l'Armide de Gluck, la soprano Elisabeth Croz pour les quelques mots que prononce Armide à la fin de cet extrait, et le baryton Sacha Michon, entendu dans la Prière du Moïse de Rossini, dans la scène finale du Charles VI de Halévy et, un peu éprouvé par ce rôle de basse, en Saint-Bris dans la bénédiction des poignards des Huguenots. Dans le cadre inattendu de l'usine-pensionnat Girodon à Saint-Siméon de Bressieux, l'enthousiasme était au rendez-vous pour les quelque cinq mille auditeurs réunis sous et autour de la verrière reliant les bâtiments. Après cette « Grande ouverture festive », la manifestation se poursuit jusqu'au 31 août, avec notamment, ce soir 22 août, la recréation très attendue de l'oratorio Christophe Colomb de Félicien David.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.