Paul Sacher dirige Martinů : une épopée historique

Par Nicolas Derny | mer 29 Août 2012 | Imprimer
Composé à Nice du 23 décembre 1954 au 16 février 1955, The Epic of Gilgamesh, unique oratorio de Bohuslav Martinů, est créé à Bâle le 23 janvier 1958 sous la baguette de Paul Sacher. L’année suivante, le célèbre mécène suisse dirige la partition à Vienne (le 21 juin 1959, en allemand) à la tête du Philharmonia Hungarica, de la Wiener Singakademie et d’un plateau vocal des plus relevés (Marilyn Horne, Murray Dickie, Otto Wiener et Walter Berry) – au cours de la même soirée, Yehudi Menhuin joue les concertos pour violon de Bartók (n°1 op.36) et de Stravinsky. La retransmission radio du concert est spécialement enregistrée sur bande pour être envoyée à Martinů, trop affaibli par la maladie qui allait l’emporter quelques semaines plus tard pour faire le déplacement initialement prévu*. Si elle dormait jusque-là dans les archives de la Paul Sacher Stiftung, cette interprétation puissamment dramatique est désormais accessible au public. Non commercialisé, le report sur CD de ce précieux témoignage est réservé aux membres de l’International Martinů Circle patronné par Magdalena Kožená. Le prétexte idéal pour y adhérer ! (plus d'information) [ND]
* Les archives de l’INA laissent penser que le concert a été diffusé par Radio France en 1960. Cf. P. Chévy, « Martinů Recordings in the Radio France archives », Martinů Revue, 2010, vol. X n°3, p. 14-15

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager

Auteur