Pavarotti n'avait pas sa langue dans sa poche

Par Christophe Rizoud | lun 05 Juin 2017 | Imprimer

En ce calme lundi de Pentecôte, chômé pour la plupart d'entre nous, Google glisse par hasard sur notre écran une photo de Luciano Pavarotti, toute langue sortie, sur l'épaule dénudée de Renata Scotto. Nos lecteurs, plus incollables que nous, trouveront l'année, la scène et l'opéra correspondant à l'image. Ce cliché est l’occasion de revenir, non sur les hauts et les bas de la relation entre les deux chanteurs, déjà abondamment commentée depuis une fameuse Gioconda en 1978 à San Franciso, mais sur l’artiste phénoménal que fut Luciano Pavarotti. Physique d’ogre, personnalité généreuse, voix radieuse, recordman des ventes de disques et des rappels – le Guiness en dénombre 165 à Berlin le 24 février 1988 à l’issue d’une représentation de L’elisir d’amore… Rien ne saurait expliquer un tel phénomène mais puisque l’on parle de langue, une des raisons de la santé vocale du ténor, pour bon nombre d’experts, vient de ce qu’il n’a interprété que des opéras en italien. Pour d'autres, ce refus de de chanter dans un autre langage que le sien tenait surtout à sa paresse légendaire. Pfft... ! Les mauvaises langues !

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.