Pentecôte 2018 à Salzbourg : 1868, l’année des ruptures

Par Laurent Bury | jeu 08 Juin 2017 | Imprimer

Pourquoi diable fêter en 2018 le cent-cinquantième anniversaire de l’année 1868 ? Parce que c’est l’année où Rossini s’éteignit à Paris, d’abord, et c’est ce qui permet à Cecilia Bartoli de programmer L’Italienne à Alger pour le festival de Pentecôte de Salzbourg, dirigée par Jean-Christophe Spinosi et mise en scène par le tandem Patrice Caurier-Moshe Leiser. Bien sûr, on pourrait commémorer quantité d’œuvres lyrique qui ont vu le jour cette année-là : Les Maîtres chanteurs de Nuremberg, Mefistofele de Boito, Hamlet d’Ambroise Thomas, ou Dalibor de Smetana. Ce fut aussi l’année de La Périchole, que Marc Minkowski dirigera en concert, avec une équipe francophone : Aude Extrémo dans le rôle-titre, Benjamin Bernheim en Piquillo et Laurent Alvaro en vice-roi. Pour compléter ces festivités, on remarque notamment un hommage à Manuel Garcia, avec Javier Camarena ; un concert réunissant Cecilia Bartoli, Rolando Villazon et Jonas Kaufmann dans des extraits de l’Otello de Rossini et des susdits Meistersinger ; Un requiem allemand dirigé par Jérémie Rhorer avec Genia Kühmier et Andrè Schuen. Plus d'informations sur le site du festival.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager