Forum Opéra

Plácido Domingo cité dans une affaire en Argentine ? Ce que l’on sait à ce stade

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
18 août 2022
Plácido Domingo cité dans une affaire en Argentine ? Ce que l’on sait à ce stade

Infos sur l’œuvre

Détails

Ce mercredi 17 août, les quotidiens argentin La Nación et uruguayen El Observador ont publié des articles relatifs au démantèlement, par la police argentine, d’un réseau criminel de nature sectaire, basée dans le quartier de Villa Crespo à Buenos Aires. Dans ce cadre, selon des informations livrées par la police argentine à la presse, plusieurs enregistrements révèleraient l’implication de plusieurs personnalités influentes, politiques ou issues du monde du spectacle, dont Plácido Domingo. Nous n’avons pas pris connaissance de ces enregistrements et ignorons dans quelle mesure ils ont été scientifiquement authentifiés.

Selon ces deux organes de presse, dont les informations ont été reprises depuis par de nombreux sites à travers le monde, cette organisation sectaire exercerait, sous la couverture d’une « école de yoga », de multiples activités criminelles principalement en Argentine et aux Etats-Unis. Comme dans de nombreux cas similaires, l’objet serait, pour accumuler le maximum d’argent, de placer sous emprise des adeptes appelés « élèves » en Argentine, aux Etats-Unis et dans d’autres pays. Ces derniers « adhèrent » en se dépouillant de tout ou partie de leurs biens pour les mettre à disposition de l’organisation ; ou se soumettent moyennant finances à des traitements dans une « clinique » prétendant soigner des addictions et promettant aux adeptes une sorte de « purification ». Mais, selon La Nación,  l’activité la plus lucrative pour l’organisation criminelle serait l’exploitation sexuelle de jeunes femmes, elles aussi « élèves », pour des personnalités influentes et fortunées afin de s’assurer argent, protection ou faveurs, par le biais d’un service appelé « Geishado VIP »

C’est dans ce dernier cadre que l’enregistrement qui impliquerait Plácido Domingo, dont seul le nom semble avoir été livré à la presse, a été révélé par la police argentine. On y entendrait le ténor devenu baryton échanger avec le chef de cette secte, une entremetteuse et une tierce personne non identifiée pour planifier discrètement une rencontre.

Reprise par de nombreux sites sur la base des seuls articles précités, cette information n’a, pour l’heure et à notre connaissance, pas fait l’objet de nouveaux développements, pas même dans les deux quotidiens, ni de manière officielle. On n’observe pas davantage de commentaires  dans l’entourage de Plácido Domingo. Il convient donc de rester extrêmement prudent à ce stade.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
©Fiorenzo Nicoli

Infos sur l’œuvre

Détails

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

L’arbre généalogique de Wagner
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :