Révolutions, de la poudre et des balles en musique

Par Laurent Bury | jeu 23 Octobre 2014 | Imprimer

Non, le Palazzetto Bru Zane ne soutient pas que les œuvres lyriques créées à l’Académie royale, impériale ou nationale de musique : il s’intéresse aussi à ce qui se chantait sur les barricades, le poing dressé. Il a donc soutenu l’entreprise du baryton Arnaud Marzorati, qui s’intéresse à ce répertoire « populaire », de Béranger jusqu’à Pierre Degeyter, inoubliable compositeur de L’Internationale. Avec la complicité du ténor Jean-François Novelli et de la mezzo Isabelle Druet, il nous propose tout un échantillon de ces Marseillaises ornées de paroles toutes neuves, de chants contestataires et de mélodies de salon évoquant le triste sort du pauvre peuple. Quand ils ne sont pas accompagnés par un piano Erard de 1890, ces refrains résonnent aux accents de l’orgue de Barbarie. « Vraiment la misère est trop dure », dit la Périchole, et Saint-Saëns de conclure dans sa Danse macabre : « Et vive la mort et l’égalité ! »

Révolutions 1830-1848-1871, Les Lunaisiens, 1 CD Paraty, 72’32

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.