Stephen King est-il l'avenir de l'opéra ?

Par Laurent Bury | jeu 10 Octobre 2013 | Imprimer
-
Tous les compositeurs vous le diront : pas moyen d’écrire un opéra tant qu’on ne dispose pas d’un bon livret. Outre Atlantique, la panacée porte apparemment un nom, celui de Stephen King, le célèbre auteur de romans d’horreur et autres thrillers psychologiques qui sont autant de best-sellers, dont il est désormais bon de tirer des livrets d’opéra. Après Dolores Claiborne de Tobias Picker, créé le 18 septembre à l’opéra de San Francisco (voir notre brève), c’est au tour de l’opéra du Minnesota de se tourner vers Stephen King. Shining, l’enfant-lumière, paru en 1977, transformé en film en 1980 par Stanley Kubrick, deviendra un opéra, dont la création est prévue pour mai 2016. La musique en a été commandée à Paul Moravec, compositeur américain néo-tonal né en 1957 et lauréat d’un prix Pulitzer. Son premier opéra, The Letter, d’après Somerset Maugham, créé à l’opéra de Santa Fe en 2009, avait été précédé par l’oratorio Blizzard Voices en 2008. Le mystère plane encore sur la distribution : quel contre-ténor, ténor, baryton ou basse sera assez déjanté pour dignement succéder à Jack Nicholson, inoubliable Jack Torrance dans Shining à l’écran ? [Laurent Bury]

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager