Sur Pierre Jourdan mort, le petit élu pullule...

Par Sylvain Fort | mar 20 Janvier 2009 | Imprimer

Nous apprenons avec une immense tristesse et une certaine révolte ce que, hélas, nous nous attendions à voir : les élus en charge du financement du Théâtre de Compiègne ont décidé de laisser tomber en rase campagne ce fleuron de la culture française*. La mort de Pierre Jourdan aura offert libre cours à leur pusillanimité électoraliste : c'est dire si cet homme hors-pair avait raison lorsqu'il disait se battre contre tout et tous pour imposer la survie de son superbe théâtre. Que va devenir Compiègne ? Les élus se concentrent-ils sur l'ouverture prochaine d'un Parc sur le thème des Minimoys ? D'un "Village de Titoff" où les jeunes apprendront à planter leur zizi dans la rose des petites filles ? La crise n'excuse pas tout, et même elle permet de voir ce qui, dans l'âme des gestionnaires surnage du sens de l'intérêt général. La démonstration est accablante. [SF]
*Chers amis du Théâtre Impérial de Compiègne,
Les conseils d’administration des deux associations, Pour le Théâtre Impérial de Compiègne et le Théâtre Français de la Musique, ainsi que les membres du personnel permanent vous présentent leurs meilleurs vœux pour l’année 2009.
Comme vous le savez, l’absence de subvention depuis le 1er juillet 2008, fait qui nous a été signifié tardivement de la part du Conseil général de l’Oise et du Conseil régional de Picardie, ainsi que le non renouvellement des subventions pour l’année civile 2009, nous ont conduits à déclarer la cessation de paiement des deux associations.
Les associations sont placées par le Tribunal de Grande Instance de la Ville de Compiègne en redressement judiciaire depuis le 9 janvier. Un mandataire a été nommé.
Nous sommes donc contraints de suspendre la programmation du T.F.M. ainsi que les actions pédagogiques avec les collèges et lycées picards. Aucun levé de rideau n’est envisagé dans la situation actuelle jusqu’à ce que des moyens financiers et juridiques nous le permettent.
Nous espérons dans la mesure du possible pouvoir reporter les récitals et les spectacles, par respect pour les artistes et pour vous-mêmes bien évidemment.
Sincèrement désolés pour ce désagrément majeur, nous vous remercions par avance de votre fidélité et votre soutien. Recevez, chers amis, l’expression de nos sentiments les meilleurs.
L’équipe et les conseils d’administration du Théâtre Impérial de Compiègne et du Théâtre Français de la Musique

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager

Auteur