Tcherniakov revient à La Monnaie en mode méta-féérique

Par Camille De Rijck | mar 11 Juin 2019 | Imprimer

Première à La Monnaie, ce soir, de la nouvelle production du Conte du Tsar Saltane de Rimski-Korsakov et inspiré de Pouchkine. Par principe, Dmitri Tcherniakov refuse de parler de son travail en cours. Il est cependant revenu sur les circonstances ayant mené à la création de sa lecture du conte. C’est grâce à l’annulation d’une production que Peter de Caluwe – directeur de la première scène Belge – lui a donné carte blanche. « Quand on me laisse le choix, je choisis toujours une œuvre Russe parmi les moins connues », sourit-il. Cet opéra, moins populaire dans nos contrées qu’autour de l’Oural est très prisé des jeunes russophones. Il se joue en matinée devant des parterres d’enfants enchantés. Pourtant, Dmitri Tcherniakov confie que lorsqu’il était lui-même petit, son aversion pour Saltane était importante, « comme pour tout ce dont on tente de gaver les jeunes esprits ». Trois fragments musicaux l’avaient pourtant hanté, le conduisant à réfléchir encore et encore à l’œuvre. De cette réflexion, naît cette nouvelle production, qui sera « tout, sauf un conte pour les enfants, même si elle prendra vie dans une large réflexion dramatique aux accents totalement féériques ».
De son côté, Alain Altinoglu a fait enregistrer un avant-goût à son orchestre…

 

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.