Thomas Adès traumatise des moutons à Salzbourg

Par Laurent Bury | mar 26 Juillet 2016 | Imprimer

Après avoir présenté une fellation sur scène avec son premier opéra, Powder Her Face, le compositeur britannique Thomas Adès s'apprête maintenant à commettre l'impardonnable, avec la création imminente de son troisième opéra, d'après L'Ange exterminateur de Luis Buñuel. A quelle abominable transgression faisons-nous allusion ? C'est hélas bien simple : malgré le précédent créé par Easy Rider à Paris puis Madrid, qui aurait dû suffire à dissuader désormais tout metteur en scène, Tom Cairns, également auteur du livret, a la ferme intention de faire monter sur scène des moutons. Qu'ont fait ces pauvres bêtes pour mériter pareil traitement ? Heureusement, l'ours qui figure aussi dans le film sera remplacé à Salzbourg par un figurant déguisé. Mais surtout, qu'attendent des chanteurs du calibre d'Anne Sofie von Otter ou Iestyn Davies pour quitter cette production infâme, afin de dénoncer le sort une fois de plus réservé aux animaux sur les scènes d'opéra ? Les quatre représentations prévues entre le 28 juillet et le 8 août seront-elles boycottées comme il se doit ? Et Covent Garden, où le spectacle sera repris au printemps 2017, persistera-t-il dans cette même voie ? 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.