Unreleased de Cecilia Bartoli : un album pot-pourri

Par La Rédaction | jeu 07 Octobre 2021 | Imprimer

Cecilia Bartoli a mis a profit les confinements comme nous tous : elle a ouvert des cartons et fait du tri. Grâce à quoi, Unreleased, son nouvel album voit le jour et arrive le 19 novembre dans les bacs. Un assemblage de titres enregistrés mais jamais publiés dont le communiqué ci-dessous donne tous les détails.


Le 19 novembre, Cecilia Bartoli sortira un album d'airs de concerts dramatiques de la période classique. Ces pièces notoirement exigeantes ont été écrites par les plus grands compositeurs de l'ère classique pour les plus grands sopranos de leur époque. Le projet est planifié depuis près d'une décennie et les premiers enregistrements datent de 2013 avec le Kammerorchester Basel, sous la direction de Muhai Tang. La liste des titres a été finalisée par Cecilia Bartoli pendant la pause dans son calendrier due à la pandémie. Ce temps a permis à la chanteuse de revisiter un travail inachevé.
« J'ai aimé pouvoir m'occuper de tant de choses que j'avais laissées inachevées, reportées ou oubliées. Enfin, j'ai eu la chance de fouiller dans mes archives sonores à la recherche de joyaux cachés. De tout ce que j’ai pu aborder, les enregistrements revenus à la lumière de cet album me sont particulièrement précieux, » a déclaré Cécilia Bartoli.

[...]

Sur Unreleased, Cecila Bartoli interprète des airs de concert dramatiques tous écrits sur une période de 23 ans, par quatre compositeurs dont l'influence mutuelle est évidente et dont les compositions ont été façonnées par les grandes sopranos pour lesquelles elles ont été écrites.
« Ah Perfido ! » de Beethoven, écrit pour la célèbre chanteuse Josepha Duschek lors de la visite du compositeur à Prague en 1796, peut préfigurer une partie de la musique de la seule héroïne d'opéra de Beethoven : Leonore. Josepha Duschek a aussi été la créatrice de « Bella mia fiamma » de Mozart et était l'interprète initialement prévue pour « Ah, lo previdi » finalement créé plus tard par Aloysia Weber. D'autres morceaux sur Unreleased présentent des airs de Mozart écrits à l'origine pour d'autres grands chanteurs du XVIIIe siècle tels que le castrat Tommaso Consoli, d’abord interprète de « L'amerò sarò costante » dans l'opéra Il Pastore.

Avec « Se mai senti » Cecila Bartoli poursuit son travail pour présenter des raretés rarement entendues. Écrit par le compositeur tchèque Josef Mysliveček, l'air provient de son opéra La Clemenza di Tito de 1734 et a été composé pour Pietro Benedetti (qui a également créé les premiers opéras de Mozart). Mysliveček, qui a commencé sa vie comme meunier en Bavière avant de se rendre en Italie, est devenu le compositeur d'opéra le plus titré et le mieux payé d'Europe au moment où il s'est lié d'amitié avec le jeune Mozart.

Cecilia Bartoli a déjà joué la « Scena di Berenice » de Haydn en concert avec un grand succès, lors du Styriarte Festival 2001, une performance décrite par le magazine Gramophone comme « l'un des meilleurs concerts enregistrés sur DVD ». Il s'agit du premier enregistrement en studio de Bartoli de l'air exigeant de Haydn créé par Brigida Bant à Londres en 1791.

Le violoniste, altiste et chef d'orchestre israélien d'origine russe Maxim Vengerov présente des solos de violon sur deux morceaux : « L'amerò, sarò costante » et « Ch'io mi scordi di te ». « Je tiens à remercier mon cher collègue et ami Maxim Vengerov qui a toujours été une si grande inspiration pour moi et qui m'a rejoint dans l'enregistrement de ces deux merveilleux airs de Mozart, » ajoute Cecilia Bartoli.

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.