Forum Opéra

Adam Plachetka, Molieri

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
CD
1 novembre 2022
Un joli ping-pong Mozart / Salieri

Note ForumOpera.com

3

Infos sur l’œuvre

Détails

Wolfgang Amadeus Mozart

Le Nozze di Figaro, K. 492 (1786)

Aria « Non più andrai » (Figaro)

Antonio Salieri

Falstaff, ossia Le tre burle (1799)

Aria « Nell’impero di Cupido » (Falstaff)

Wolfgang Amadeus Mozart

Don Giovanni, K. 527 (1788)

Aria « Madamina, il catalogo è questo » (Leporello)

Antonio Salieri

La scuola de’ gelosi (1778)

Aria « Mi dica il mio signore » (Blasio)

Wolfgang Amadeus Mozart

Le Nozze di Figaro, K. 492 (1786)

Sinfonia

Antonio Salieri

Axur, re d’Ormus (1788)

Aria « Misero abietto negro » (Axur)

Wolfgang Amadeus Mozart

Le Nozze di Figaro, K. 492 (1786)

Récitatif & Aria « Hai già vinta la causa… Vedrò, mentr’io sospiro » (Conte)

Antonio Salieri

La grotta di Trofonio (1785)

Aria « Se il tuo sposo » (Aristone)

Wolfgang Amadeus Mozart

La finta giardiniera, K. 196 (1775)

Aria « A forza di martelli » (Nardo)

Antonio Salieri

La grotta di Trofonio (1785)

Sinfonia

Wolfgang Amadeus Mozart

Le Nozze di Figaro, K. 492 (1786)

Récitatif & Aria « Tutto è disposto… Aprite un po’ quegli occhi » (Figaro)

Antonio Salieri

Axur, re d’Ormus (1788)

Aria « Idol vano d’un popol codardo » (Axur)

Wolfgang Amadeus Mozart

Don Giovanni, K. 527 (1788)

Aria « Finch’han dal vino » (Don Giovanni)

Antonio Salieri

La scuola de’ gelosi (1778)

Aria « Fate buona compagnia » (Blasio)

Wolfgang Amadeus Mozart

Così fan tutte, K. 588 (1790)

Aria « Rivolgete a lui lo sguardo » (Guglielmo)

Adam Plachetka, baryton-basse

Czech Ensemble Baroque
Direction musicale
Roman Válek

CD Pentatone n° PTC5187022
Enregistré en avril-mai 2021
Prague, Studio Domovina

Durée 58’’

Parution le 28 Octobre 2022

« Molieri » : un hommage opératique à Jean-Pastiste Poquelin, génie que le monde envie à la France ? Rien de cela, il s’agit tout simplement de la contraction des noms de Mozart et de Salieri, les deux compositeurs auxquels Adam Plachetka a choisi de rendre hommage pour son premier récital chez Pentatone.

Né à Prague, le baryton-basse y a débuté sa carrière il y a plus d’une quinzaine d’années, avant de rejoindre la troupe de l’Opéra de Vienne. Désormais régulièrement invité sur les plus prestigieuses scènes internationales, il a fait ses débuts à l’Opéra de Paris en 2018 dans La Cenerentola.

Au cours de ses années pragoises, Plachetka a pu approfondir sur scène les principaux rôles du répertoire mozartien, en particulier ceux de la trilogie da Ponte. Côté Mozart, c’est exclusivement à ces derniers – si l’on exclut une aria de La Finta Giardiniera – qu’est consacré l’album « Molieri ». Côté Salieri, les arias présentées sont moins connues, sans qu’aucune ne soit inédite au disque pour autant. N’eut-il pas été plus intéressant d’inclure quelques œuvres moins familières de Mozart (comme la Finta Semplice ou des airs de concert), et de puiser plus profondément dans le répertoire lyrique encore largement inexploré de Salieri ? En ce sens, l’album « Zauberoper » qu’a consacré tout récemment le baryton Konstantin Krimmel au Theater auf der Wieden était autrement exaltant.


© Ilona Sochorová

Don Giovanni, Falstaff et Axur en majesté

Mais ne boudons pas pour autant notre plaisir. La voix ample, souple et profonde d’Adam Plachetka fait forte impression tout au long du disque. Très à l’aise dans l’aigu, comme en témoigne la fin joliment ornementée de l’aria du Comte dans les Noces de Figaro, le baryton-basse porte une attention toute particulière à la caractérisation des personnages, évitant tout sentiment d’ennui. Il n’y a qu’à écouter pour s’en convaincre son Falstaff, dont la fin de l’aria « Nell’impero di Cupido », entre falsetto et éclats de rire, est irrésistible.

Tout au long du programme, on trouve le chanteur plus à son avantage dans les rôles  autoritaires que dans le répertoire buffo. Son Don Giovanni a fière allure et les deux arias de fureur extraites de l’Axur de Salieri, points culminants du disque, le montrent au sommet de ses capacités, investi sans noyer l’émission ni la prononciation dans la précipitation.

L’accompagnement sur instruments d’époque du Czech Ensemble Baroque est impeccable. Précision, lisibilité et couleurs sont au rendez-vous, tandis que dans les récitatifs accompagnés, le chef Roman Válek insuffle une belle tension. Peut-être manque-t-il toutefois un brin de folie, notamment dans l’ouverture des Nozze di Figaro, dont on a déjà entendu des versions plus trépidantes. Par ailleurs, le fait d’assurer le continuo au clavecin, qui nous paraît enregistré de très loin, étonne un peu pour des œuvres datant majoritairement de la fin du XVIIIe siècle. En dépit de l’excellence de l’exécution, on ne peut s’empêcher de penser qu’un pianoforte se serait avéré plus approprié.

Au final, ce « Molieri » constitue une belle carte de visite pour un chanteur dont la carrière semble prendre son envol. Pour éprouver le grand frisson, un peu plus de folie et de piquant aurait toutefois été nécessaire, que ce soit dans le programme ou dans l’interprétation.

 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>
molieri

Note ForumOpera.com

3

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Wolfgang Amadeus Mozart

Le Nozze di Figaro, K. 492 (1786)

Aria « Non più andrai » (Figaro)

Antonio Salieri

Falstaff, ossia Le tre burle (1799)

Aria « Nell’impero di Cupido » (Falstaff)

Wolfgang Amadeus Mozart

Don Giovanni, K. 527 (1788)

Aria « Madamina, il catalogo è questo » (Leporello)

Antonio Salieri

La scuola de’ gelosi (1778)

Aria « Mi dica il mio signore » (Blasio)

Wolfgang Amadeus Mozart

Le Nozze di Figaro, K. 492 (1786)

Sinfonia

Antonio Salieri

Axur, re d’Ormus (1788)

Aria « Misero abietto negro » (Axur)

Wolfgang Amadeus Mozart

Le Nozze di Figaro, K. 492 (1786)

Récitatif & Aria « Hai già vinta la causa… Vedrò, mentr’io sospiro » (Conte)

Antonio Salieri

La grotta di Trofonio (1785)

Aria « Se il tuo sposo » (Aristone)

Wolfgang Amadeus Mozart

La finta giardiniera, K. 196 (1775)

Aria « A forza di martelli » (Nardo)

Antonio Salieri

La grotta di Trofonio (1785)

Sinfonia

Wolfgang Amadeus Mozart

Le Nozze di Figaro, K. 492 (1786)

Récitatif & Aria « Tutto è disposto… Aprite un po’ quegli occhi » (Figaro)

Antonio Salieri

Axur, re d’Ormus (1788)

Aria « Idol vano d’un popol codardo » (Axur)

Wolfgang Amadeus Mozart

Don Giovanni, K. 527 (1788)

Aria « Finch’han dal vino » (Don Giovanni)

Antonio Salieri

La scuola de’ gelosi (1778)

Aria « Fate buona compagnia » (Blasio)

Wolfgang Amadeus Mozart

Così fan tutte, K. 588 (1790)

Aria « Rivolgete a lui lo sguardo » (Guglielmo)

Adam Plachetka, baryton-basse

Czech Ensemble Baroque
Direction musicale
Roman Válek

CD Pentatone n° PTC5187022
Enregistré en avril-mai 2021
Prague, Studio Domovina

Durée 58’’

Parution le 28 Octobre 2022

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Enfin de quoi se réjouir des JO !
Maïté BEAUMONT, Rocio PÉREZ, Joshua LOVELL
CDSWAG