Forum Opéra

Trinitatis, Bach Cantatas

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
CD
6 avril 2023
Céleste Banquet pour la Trinité

Note ForumOpera.com

5

Infos sur l’œuvre

Détails

Johann Sebastian BACH
Trinitatis, Bach Cantatas

Cantate en sol mineur, Jesu, der du meine Seele, BWV 78
Sonate pour orgue en ut mineur, BWV 526
Cantate en do majeur, O Ewigkeit, du Donnerwort, BWV 60
Prélude en ut mineur, BWV 546
Cantate en sol mineur, Wer sich selbst erhöhet, der soll erniedriget werden, BWV 47

Le Banquet Céleste

Marie ROUQUIE, Simon PIERRE, violons
Marta PARAMO, alto
Julien BARRE, violoncelle
Thomas de PIERREFEU, contrebasse
Jean BREGNAC, traverso
Patrick BEAUGIRAUD, Nathalie PETIBON, hautbois
Kevin MANENT-NAVRATIL, clavecin

Maude GRATTON, orgue solo

Damien GUILLON, chant (contre-ténor) et direction
Céline SCHEEN, soprano
Thomas HOBBS, ténor
Benoît ARNOULD, baryton-basse

Enregistré en mai 2022 au Temple de l’Eglise Réformée du Bouclier, Strasbourg
1 CD Alpha Classics – Outhere Music – Réf. ALPHA 945 – 73’58

Encore des cantates de Bach ! penserez-vous peut-être. C’est qu’on ne s’en lasse pas, surtout si l’affiche est aussi belle. Chaque enregistrement du Banquet Céleste, un ensemble fondé en 2009 par l’admirable contre-ténor Damien Guillon, n’est-il pas toujours un événement ? Ce dernier ne déroge pas à la règle – avec de surcroît sur la pochette du CD physique (décidément irremplaçable) un ange éblouissant, un fragment de « L’Annonciation » de Fra Angelico. C’est bien de mystique qu’il s’agit ici.

Au programme, trois cantates appartenant aux trois cycles composés à la ThomasKirche, entrelacées avec des oeuvres pour orgue, la Sonate en ut majeur n° 2 BWV 526 et le Prélude BWV 546 appartenant à la même époque. La première Cantate de 1724, « Jesu, der du meine Seele » rappelle immédiatement les enjeux tant spirituels qu’artistiques de cette proposition. Avec son chœur initial, ses airs suivis de récitatifs et conclus par un chorale, l’alto s’angoisse à propos de sa damnation probable, tandis que la soprano et la basse incitent les Fidèles à la repentance et à l’espoir du Salut. Dans la conception luthérienne de la musique propre au Cantor, la cantate, chantée entre la lecture de l’Evangile et le sermon, permet de méditer sur le sens des Ecritures. Par l’action de la Grâce, elle amène au repentir le croyant souillé par le péché originel – si ce ne sont les siens.

Damien Guillon, dont on admire la voix fluide au tissu précieux, la diction claire, le sens du drame, offre encore un enregistrement de haut vol. Il a choisi des invités qu’on admire aussi : le ténor Thomas Hobbs, le baryton-basse Benoît Arnould et sa complice de toujours, la soprano Céline Scheen, tous parfaits.

Dans la Cantate « O Ewigkeit, du Donnerwort » de 1723 BWV 60, un dialogue tendu oppose l’alto et la basse entre crainte de la mort et espérance. Là encore s’apprécie le beau travail des instrumentistes du Banquet Céleste se mêlant ou doublant les voix solistes de leurs motifs et contrepoints, figurant ici la hantise du péché inexpugnable, là l’essor de l’âme en quête du Ciel. Expression mystique du désir du divin et extase spirituelle triomphent encore dans la Cantate « Wer sich selbst erhöhet der soll erniedriget werden ». La sensibilité des phrasés infuse un son idéal, riche aussi de la large palette des modulations des voix d’une troupe de chanteurs (qu’on sent unis et complémentaires). Une perfection qui se vérifie jusque dans les récitatifs auxquels l’orgue de Maude Gratton apporte couleurs et transcendance.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>
CD_Banquet-Céleste@DR

Note ForumOpera.com

5

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Détails

Johann Sebastian BACH
Trinitatis, Bach Cantatas

Cantate en sol mineur, Jesu, der du meine Seele, BWV 78
Sonate pour orgue en ut mineur, BWV 526
Cantate en do majeur, O Ewigkeit, du Donnerwort, BWV 60
Prélude en ut mineur, BWV 546
Cantate en sol mineur, Wer sich selbst erhöhet, der soll erniedriget werden, BWV 47

Le Banquet Céleste

Marie ROUQUIE, Simon PIERRE, violons
Marta PARAMO, alto
Julien BARRE, violoncelle
Thomas de PIERREFEU, contrebasse
Jean BREGNAC, traverso
Patrick BEAUGIRAUD, Nathalie PETIBON, hautbois
Kevin MANENT-NAVRATIL, clavecin

Maude GRATTON, orgue solo

Damien GUILLON, chant (contre-ténor) et direction
Céline SCHEEN, soprano
Thomas HOBBS, ténor
Benoît ARNOULD, baryton-basse

Enregistré en mai 2022 au Temple de l’Eglise Réformée du Bouclier, Strasbourg
1 CD Alpha Classics – Outhere Music – Réf. ALPHA 945 – 73’58

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

L’Orfeo, servi par la jeune génération
Julian PRÉGARDIEN, Gwendoline BLONDEEL, Eva ZAÏCIK
CD