Forum Opéra

La critique musicale : que demande le lecteur ?

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Actualité
14 juin 2018
La critique musicale : que demande le lecteur ?

Infos sur l’œuvre

Détails

Que serait la critique musicale sans le lecteur ? Une voix dans le désert. Un soliloque bavard, pédant et inutile. Et pourtant, la critique s’est-elle jamais souciée des attentes de ceux qui régulièrement la lisent ? Non, drapée dans la chasuble de ses supposées connaissances, elle jauge, elle qualifie, elle catalogue, elle professe. Du moins en donne-t-elle l’impression. Alors pourquoi la consulter ?

Désireux de mieux comprendre les motivations de nos lecteurs, nous avons lancé une courte enquête* dont les résultats, suffisamment nombreux pour être significatifs (677 répondants), apportent quelques éléments de réponse.

En premier lieu, l’intérêt évident que suscite la critique. Comptes rendus – de spectacle, de CD, de DVD, de livre – sont pour près d’un lecteur sur deux (43,3%) la rubrique lue en premier, bien avant l’actualité, qu’elle soit sous forme de brève (13,4%), d’interviews ou autres formes d’articles liés aux préoccupations lyriques du moment (19,4%).

Sur les attentes de chacun, les avis sont plus partagés. Si la balance penche en faveur d’un compte rendu le plus objectif possible (47,5%), près d’un lecteur sur trois (31,8%) apprécie la subjectivité propre à l’exercice et, un sur cinq (20,7%), conscient peut-être de la relativité de l’analyse, s’attache à la forme plus qu’au fond (peu importe les avis formulés, pourvu que ce soit drôle).

Quant au contenu, le critère le plus proposé, parmi ceux cités, est « rien de particulier » (39,4%). Le lecteur n’aurait donc pas d’attentes. A la critique de le surprendre. Un passage en revue de toutes les composantes du spectacle s’avère néanmoins nécessaire (29,6%) avec en priorité les chanteurs (33,5%), puis la mise en scène (22,6%) et la direction d’orchestre (15%). Enfin, si l’œuvre est peu connue – on le suppose –, un rappel du synopsis s’impose (8,1%).

Faire court, mais pas trop, –entre 3000 et 6000 caractères – est la consigne majoritaire (82,9%).

Même si les questions s’éloignent du sujet, nos lecteurs seront heureux d’apprendre que selon eux, nos trois points forts sont la réactivité (47%), le style (41,4%) et l’exhaustivité (30,2%). Pour plus de la moitié d’entre eux (55,3%), nous n’avons pas de points faibles, notre principal axe d’amélioration étant la subjectivité (21,7%). Mais la critique peut-elle être objective ?

Passage du féminin au masculin. Et le critique, quel que soit son sexe, comment le faudrait-il ? Avant tout amateur éclairé et – souhaitons-le – éclairant (70,9%), formé si possible à la musique (22,7%) et très accessoirement doté d’une belle plume (6,3%).

Enfin, trois lecteurs sur quatre (75,9%) se concentrent exclusivement sur les spectacles qui les intéressent. Il aurait fallu, au risque d’allonger dangereusement l’enquête, demander quels critères font, selon eux, le spectacle intéressant ou non. Le compositeur? L’œuvre ? Les artistes ? Le metteur en scène ? Un peu de tout cela et d’autres choses encore. Une généralité n’est pas forcément la somme de ce qui est propre à chacun.

Lire une critique n’est-ce pas aussi confronter ses idées à celles de l’autre – ses impressions si l’on a vu le spectacle, ses a priori sinon – et par là-même approfondir son analyse, l’enrichir, la structurer, la fertiliser. Que serait le lecteur sans la critique ?

* Enquête réalisée avec l’aide d’Antoine Brunetto, auquel nous adressons nos remerciements.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Infos sur l’œuvre

Détails

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Pour le plaisir
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Gloria Tronel fait ses débuts à l’Opéra national de Paris dans The Exterminating Angel de Thomas Adès, du 29 février au 23 mars 2024.
Interview
Sa trajectoire exceptionnelle déborde largement le cadre du baroque ou de l’opéra : James Bowman (1941-2023) occupe une place unique dans l’histoire du XXe siècle.
Interview