Forum Opéra

DEBUSSY, La Damoiselle élue — Paris (Radio France)

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
27 mars 2022
Heureuses élues

Note ForumOpera.com

3

Infos sur l’œuvre

Henri Dutilleux (1916-2013)
Symphonie n° 2, « Le double », pour ensemble et orchestre (1959)

Camille Saint-Saëns (1835-1921)
« Mon cœur s’ouvre à ta voix », extrait de Samson et Dalila (1877)

Claude Debussy (1862-1918)
Syrinx, pour flûte seule (1913)

Prélude à l’après-midi d’un faune, pour orchestre (1894)

La Damoiselle élue, pour soprano, mezzo, chœur de femme et orchestre, sur un texte de Dante Gabriel Rossetti (1893)

Détails

Virginie Verrez, mezzo soprano
Silvia Careddu, flûte

Maîtrise de Radio France
Chef de chœur
Sofi Jeannin

Orchestre National de France
Direction musicale
Bertrand de Billy

Concert du jeudi 24 mars à 20h
Auditorium de la Maison de la Radio

Le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres. Annoncée souffrante le jour du concert, Julie Fuchs a dû renoncer à se produire avec le National lors de ce concert de musique française à Radio France (nous lui souhaitons un prompt rétablissement). Las, on n’entendra pas ces rares pages que sont l’Ode à la musique de Chabrier et La Nuit de Saint-Saëns. On se console en découvrant les deux heureuses élues appelées à la rescousse de la soirée.

La première, c’est Silvia Careddu, flûtiste solo de l’Orchestre national de France. Elle livre un Syrinx dessiné au pinceau fin, où rien ne semble venir briser l’élégante ligne mélodique que déroule lentement la pièce. Le couplage avec le Prélude à l’après-midi d’un faune est bienvenu, et lui permet de confirmer ces qualités à l’orchestre.

On doit au volontarisme de Virginie Verrez le sauvetage du reste du programme. En plus de l’air de Dalila, elle s’est fendue de la partie de soprano dans la Damoiselle élue de Debussy, qui incombait en principe à sa collègue souffrante. On sera donc indulgent face à un texte parfois approximatif dans Saint-Saëns, et à des gestes techniques qui viennent parasiter la présence scénique. On retient plus volontiers son véritable timbre de mezzo, chaleureux et rond dans le grave, brillant dans l’aigu, qui lui permettra certainement d’assumer le rôle de Dalila dans quelques années.

Avec ce son droit et pur qui lui est propre, la Maîtrise de Radio France rappelle que la Damoiselle est l’œuvre d’un Debussy médiévisant, qui ne se refuse ni parallélismes de quintes, ni mélopées pseudo-grégoriennes pour évoquer les amours mystiques de Rossetti.

La première partie donnait à entendre la 2e Symphonie de Dutilleux. Ecrite à la demande de Charles Munch et sous-titrée « Le double », elle est conçue comme un dialogue entre le grand orchestre, et un ensemble de chambre réuni autour du chef (Britten s’en souviendra pour son War Requiem créé quelques années plus tard). La musique est une sorte d’équilibre formel magique, où la recherche de couleurs et de timbres ne se fait pas aux dépens de l’architecture générale. Bertrand de Billy défend régulièrement cette musique encore boudée de certaines grandes institutions, et son interprétation ferme, précise, mais inspirée convainc pleinement l’auditeur. L’Orchestre National de France lui obéit au doigt et à l’œil, qu’il s’agisse des solos ciselés de l’ensemble (salut tout particulier à la clarinette solo) ou des passages plus symphoniques de l’œuvre.

Si l’on regrette encore de ne pas avoir entendu de Chabrier ce soir-là, on salue un programme qui, aux côtés de chevaux de bataille du répertoire, a su présenter des partitions que l’on espère voir programmées plus souvent.

 

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Note ForumOpera.com

3

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Henri Dutilleux (1916-2013)
Symphonie n° 2, « Le double », pour ensemble et orchestre (1959)

Camille Saint-Saëns (1835-1921)
« Mon cœur s’ouvre à ta voix », extrait de Samson et Dalila (1877)

Claude Debussy (1862-1918)
Syrinx, pour flûte seule (1913)

Prélude à l’après-midi d’un faune, pour orchestre (1894)

La Damoiselle élue, pour soprano, mezzo, chœur de femme et orchestre, sur un texte de Dante Gabriel Rossetti (1893)

Détails

Virginie Verrez, mezzo soprano
Silvia Careddu, flûte

Maîtrise de Radio France
Chef de chœur
Sofi Jeannin

Orchestre National de France
Direction musicale
Bertrand de Billy

Concert du jeudi 24 mars à 20h
Auditorium de la Maison de la Radio

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

« Par Toutatis », tout sur Atys !
LivreSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Ce n’est qu’un au revoir ?
Sondra RADVANOVSKY, Jonas KAUFMANN, Nadine SIERRA
Spectacle