Forum Opéra

MOZART, Die Zauberflöte – Namur

arrow_back_iosarrow_forward_ios
Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Spectacle
11 juillet 2023
La naissance d’une Reine

Note ForumOpera.com

2

Infos sur l’œuvre

Singspiel en deux actes KV 620 de Wolfgang Amadeus Mozart sur un livret d’Emanuel Schikaneder

Création à Vienne au Freihaustheater auf der Wieden le 30 septembre 1791

Détails

Mise en scène
Eric Gobin

Costumes

Gaël Bros

Lumières

Félicien Van Kriekinge

 

Tamino
Joao Terleira

Pamina
Gianna Cañete Gallo

Die Königin der Nacht
Morgane Heyse

Papageno
Damien Pass

Papagena
Marion Bauwens

Sarastro
Shadi Torbey

Monostatos
Mathis Van Cleyenbreugel

Erste Dame / Knabe
Pauline Lebbe

Zweite Dame / Knabe
Sonia Jacquelin

Dritte Dame / Knabe
Aina Callaert

Der Sprecher / Eerster Priester / Zweiter Geharnischter
Kenny Ferreira

Zweiter Priester / Erster Geharnischter
Tom Van Bogaert

 

Orchestre Royal de Chambre de Wallonie

Direction musicale
Gabriel Hollander

 

Namur, Le Grand Manège, le samedi 8 juillet 2023, 19h00

C’est un peu le hasard qui m’a conduit samedi soir au Grand Manège à Namur voir la Flûte Enchantée par l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, dirigée par Gabriel Hollander. Monté pour quelques représentations seulement, réparties dans le pays, la production mobilise essentiellement de jeunes chanteurs en début de carrière, à côté de quelques artistes plus aguerris. Dans une ville qui n’a pas de maison d’opéra, une production de ce type fait figure d’événement et la salle était comble.

Parfois, les spectacles un peu moins ambitieux trouvent mieux la vérité d’une œuvre que des productions plus prestigieuses… Ainsi, malgré quelques décalages entre les chanteurs et l’orchestre (celui-ci placé derrière ceux-là, car il n’y a pas de fosse au Grand Manège), l’enthousiasme d’une jeune distribution bien encadrée peut enchanter toute une salle avec peu de moyens : pas de décors, quatre portants et quelques projections suffisent au metteur en scène Eric Gobin pour guider votre imagination jusqu’au pays des songes, la musique de Mozart, qui résiste à tout, fait le reste. Bien sûr, on aurait pu souhaiter un peu plus d’imagination pour la scène du temple, ou pour celle des épreuves du feu et de l’eau, mais dans l’ensemble la vision très cohérente du metteur en scène, grâce aussi à la beauté des éclairages, parvient à s’imposer.

A côté de partenaires encore fort verts, la grande découverte de la soirée fut sans conteste la prestation – éblouissante d’engagement et de virtuosité – de Morgane Heyse en Reine de la Nuit, prometteuse d’un très bel avenir dans le rôle. Ses vocalises sont impeccables de justesse et de précision, la voix est percutante à souhait, parfaite dans cet emploi. Très réussi également, le Papageno de Damien Pass s’attira lui aussi les faveurs du public, par son jeu d’acteur très spontané et une grande intelligence du rôle, faveurs qu’il partagea avec Gianna Cañete Gallo en Pamina, très jolie voix au style parfois discutable.

Le reste de la distribution réunissait Joao Terleira, un jeune Tamino à la voix bien timbrée et puissante, mais encore fort monochrome, Marion Bauwens (Papagena) délicieuse de spontanéité, Shadi Torbey (Sarastro) aux grave impressionnant. Pauline Lebbe, Sonia Jacquelin et Aina Callaert cumulaient  dans un genre un peu androgyne les rôles des trois dames et des trois garçons, par souci d’économie certainement. Mathis Van Cleynebreugel campait un Monostatos façon mafioso plus efficace scéniquement que vocalement, Kenny Ferreira et Tom Van Bogaert endossant le costume des deux prêtres.


© Lansbergen Bastien

L’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, relégué dans le fond de la scène derrière un tulle, peu sonore et peu en contact avec le plateau, a manqué de couleurs, de transparence et de cette petite touche de feinte désinvolture qu’il faut pour faire pétiller la musique de Mozart. Mais l’enthousiasme de la troupe et sa juvénile ardeur, finalement, contribuèrent à sauver la mise.

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Note ForumOpera.com

2

❤️❤️❤️❤️❤️ : Exceptionnel
❤️❤️❤️❤️🤍 : Supérieur aux attentes
❤️❤️❤️🤍🤍 : Conforme aux attentes
❤️❤️🤍🤍🤍 : Inférieur aux attentes
❤️🤍🤍🤍🤍 : À oublier

Note des lecteurs

()

Votre note

/5 ( avis)

Aucun vote actuellement

Infos sur l’œuvre

Singspiel en deux actes KV 620 de Wolfgang Amadeus Mozart sur un livret d’Emanuel Schikaneder

Création à Vienne au Freihaustheater auf der Wieden le 30 septembre 1791

Détails

Mise en scène
Eric Gobin

Costumes

Gaël Bros

Lumières

Félicien Van Kriekinge

 

Tamino
Joao Terleira

Pamina
Gianna Cañete Gallo

Die Königin der Nacht
Morgane Heyse

Papageno
Damien Pass

Papagena
Marion Bauwens

Sarastro
Shadi Torbey

Monostatos
Mathis Van Cleyenbreugel

Erste Dame / Knabe
Pauline Lebbe

Zweite Dame / Knabe
Sonia Jacquelin

Dritte Dame / Knabe
Aina Callaert

Der Sprecher / Eerster Priester / Zweiter Geharnischter
Kenny Ferreira

Zweiter Priester / Erster Geharnischter
Tom Van Bogaert

 

Orchestre Royal de Chambre de Wallonie

Direction musicale
Gabriel Hollander

 

Namur, Le Grand Manège, le samedi 8 juillet 2023, 19h00

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Flamboyant et rayonnant
Michael SPYRES
Spectacle