Les sept voiles de Catherine Malfitano

Par Christophe Rizoud | ven 29 Mars 2013 | Imprimer
Toutes le confirmeront, le plus difficile quand on interprète Salomé, c’est la danse des sept voiles. Comment évoquer, quand on est soprano et non ballerine, la sensualité indécente de cette scène, fameuse justement par le parfum de sexe et de stupre qu’elle est censé dégager. A Bordeaux récemment, Mireille Delusnch et Dominique Pitoiset ont préféré contourner la difficulté, la chorégraphie luxurieuse étant remplacée par une vidéo, fort à propos d’ailleurs dans cette lecture psychanalytique de l’opéra de Richard Strauss. Catherine Malfitano, à Covent Garden, en 1997, dans la mise en scène de Luc Bondy, faisait moins de manière. Avec Kenneth Riegel pour partenaire, la soprano accomplissait la plus torride des saltations, sans même dévoiler un centimètre de chair (au contraire de son interprétation de 1990 à Berlin ou de Karita Mattila qui sur la scène de l’Opéra de Paris en 2003 osait le full monty). [Christophe Rizoud]
 
 
 
 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.