Forum Opéra

Un Don Giovanni au Cinéma (I)

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Actualité
11 avril 2024
Les plus grands opéras du répertoire confiés non à des chanteurs mais à des stars du grand écran.

Infos sur l’œuvre

Détails

L’idée consiste à choisir un opéra, parmi les plus populaires (Don Giovanni, La traviata, Carmen, etc,…) et d’y construire un casting essentiellement composé d’acteurs et d’actrices de cinéma célèbres  (encore de ce monde ou pas). A côté de chaque rôle, j’explique en quelques mots mon choix d’acteur et d’actrice. Je termine en quelques lignes par la description d’une ou plusieurs scènes de l’opéra avec les célébrités choisies (en les mettant moi-même en scène). Le caractère de cette rubrique est évidemment axé sur l’humour sans pour autant décrédibiliser l’opéra. C’est également l’occasion d’y partager une vision originale de celui-ci. Voici un exemple avec le Don Giovanni de Mozart :

Don Giovanni : Christian Bale
Quoi de mieux que lui, pour incarner le rôle-titre de l’opéra. Il sait tout jouer ! Allant du psychopathe complet au protecteur de Gotham-City, avec ou sans barbe. Christian Bale change d’apparence avec brio constamment : En voilà une qualité essentielle pour incarner Don Giovanni !

Leporello : Philip Seymour Hoffman
Acteur brillant dans l’action ! Seymour Hoffman possédait un regard vif montrant un esprit qui travaille. Son habilité à jouer Truman Capote montrait également le pouvoir de savoir se déguiser, d’imiter au point d’en troubler le monde autour de lui. Tout ce qu’un Leporello doit savoir faire.

Donna Anna : Mathilde Seigner
Sortons-la des films qui nous viennent en tête lorsque nous la voyons, mettez lui le poignard de la vengeance et une scène gigantesque, et vous aurez la plus grande Donna Anna au monde. La stature, le regard sérieux, le charisme,…Mathilde Seigner à les qualités pour faire flamboyer le rôle.

Donna Elvira – Eva Green
Avec une démarche assurée, et une beauté incontestée, son premier air « Ah ! Chi mi dice mai ! » satisfera le public entier. Nous pouvons sans problème l’imaginer déterminée à en découdre avec Christian Bale, mais également de se faire piéger par lui une nouvelle fois.

Don Ottavio  – Allan Rickman
Alors, je vais être honnête, je ne vois Allan Rickman en Don Ottavio qu’avec la photo ici présente. Regardez-le, prêt à partager la vengeance de sa femme (Donna Anna), et à vouloir à tout prix conserver son amour pour elle.

Zerlina – Leïla Bekhti
La scène du mariage au premier acte, resplendira avec Leïla Bekhti. D’une énergie débordante, le Drama Giocoso est une forme dans laquelle elle pourrait exceller.

Masetto – Nikolaj Coster-Waldau
Lui ? Avec Leila Bekhti ? (Car rappelons-le Zerlina est la femme de Masetto), et bien c’est un grand oui ! Il a, de plus, le charisme nécessaire pour chanter l’un des airs les plus originaux de l’opéra « Ho capito, signor sì », allant d’un bout à l’autre de la scène fou de rage.

Le Commandeur – Arnold Schwarzenegger
Prenons-le aujourd’hui avec son air sérieux, et ses épaules d’ancien gouverneur de la Californie. Il a maintenant tous les atouts pour jouer Le Commandeur ! « I’ll be back » n’aura jamais eu autant de sens ! Qu’il s’agisse de Terminator ou du Commendatore !


Mot de la fin :

Je m’imagine très bien la scène finale du banquet avec Christian Bale et Philip Seymour Hoffman s’échangeant avec brio les lignes musicales d’une des scènes les mieux écrites de l’opéra, avec soudainement la présence de Schwarzenegger qui viendrait mettre un vent dramatique incroyable. Et que dire de la dernière scène de l’acte un, où tout d’un coup le trio Allan Rickman-Mathilde Saigner-Eva Green fait tomber les masques pour montrer les regards de la vengeance à Christian Bale : Traditore ! Tutto già si sa ! Trema, trema, o scellerato !

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.
>

Infos sur l’œuvre

Détails

>

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

Enfin de quoi se réjouir des JO !
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Dossier

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :

Eve-Maud Hubeaux est actuellement à l’affiche d’une nouvelle production de La Vestale à l’Opéra de Paris.
Interview
Après une Carmen remarquée en 2023 à l’Opéra de Rouen, Romain Gilbert vient de mettre en scène une flamboyante Gioconda au Teatro San Carlo de Naples. Quelques semaines avant le début du Festival d’Aix, dans lequel il mettra en espace la Clémence de Titus et assistera Claus Guth pour un Samson très attendu, rencontre avec le metteur en scène.
Interview
Le 29 janvier 1909 à Torre del Lago, la jeune Doria Manfredi, employée de la famille Puccini, meurt empoisonnée, poussée au suicide par Elvira Puccini qui l’accusait d’être la maîtresse de son mari. Le scandale est énorme. Si l’innocence de la jeune fille est rapidement reconnue, il faudra près de cent ans pour connaître l’incroyable vérité.
Actualité
[themoneytizer id="121707-28"]