Questionnaire de Proust : Edwin Crossley-Mercer

Par Tania Bracq | ven 29 Janvier 2021 | Imprimer

Le baryton franco-irlandais, Edwin Crossley-Mercer a choisi de remplir un questionnaire de Proust "presque sérieux" comme il le dit lui-même, pour une bulle de légèreté en attendant de retrouver les plateaux:  le Liceu de Barcelone avec Platée et les Arts Florissants le 3 février (version de concert), un concert Beethoven, live sur la scène du Bayerische Staatsoper de Munich avec des mélodies écossaises et irlandaises, sur operlive.de ou Staatsoper.TV le 22 février. Devraient suivre un récital à Gstaad le 29 mars, David et Jonathas à l’opéra Royal de Versailles et le Requiem de Mozart à la Folle Journée de Nantes le mois suivant, avant un Cosi fan Tutte dans la version d'Anne Teresa De Keersmaeker à l’opéra d'Anvers à la fin du printemps.

 

1 Le principal trait de mon caractère ?

Ma clémence envers mes supérieurs

2. La qualité que je préfère chez un ténor ?

Quand il ne postillonne pas trop dans les duos

3. La qualité que je préfère chez une soprano ?

Quand elle ne met pas de parfum dans les duos

4. Ce que j'apprécie le plus chez mes collègues sur scène ?

Quand ils sont en pause

5. Mon principal défaut ?

Être bien trop gentil avec mes collègues

6. Mon occupation préférée dix minutes avant de monter sur scène.

Boire du coca (tiédi par les ampoules de ma loge)

7. L’opéra que je préfère.

Le Caïd, d’Ambroise Thomas

8. L’opéra qui me casse les oreilles.

J’ai trop chanté dans la salle de bain à pleine voix… alors malheureusement, tous me donnent des acouphènes maintenant. Diabolique.

9. Le dernier rôle que je voudrais chanter ?

Le général Boum Boum, ou alors faire un rôle en contre ténor un jour. Oui, pour partir en beauté.

10. Le pays où je désirerais vivre ?

Malgré tout ce qu’on entend, la France c’est pas si mal vous savez.

11. La couleur que je préfère ?

Le bleu-gris, je suis un peu narcissique, comme tous les chanteurs.

12. Mon air préféré ?

Et Pif Paf Pouf (La Grande Duchesse de Gerolstein)

13. Mon disque de chevet.

L’album de Desireless - François, avec son fameux "Voyage, Voyage".

14. Mes compositeurs favoris à l’opéra ?

Essentiellement, j’aime la musique militaire, mais je ferais quelques exceptions. Une longue liste d’exceptions d’ailleurs.

15. Mes Lieder ou mélodies préférées ?

Celles et ceux où il y a une rare partie de maracas (hélas, j’ai fait une formation assez coûteuse chez Fischer Price, sans jamais avoir pu rentabiliser)

16. Mes héros favoris dans l’opéra ?

Ceux qui chantent avec une bronchite

17. Mes héroïnes favorites dans l’opéra ?

Celles qui attendent le héros sans trop broncher

18. Mes metteurs en scène préférés ?

Ceux qui sortent saluer en chemise à manches courtes / basket à la première.

19. Mes peintres favoris ?

La grotte Chauvet, vous connaissez ? C’est pas mal. Sinon, je viens de repeindre des murs chez moi. Il paraît que j’ai du talent. Je maroufle !

20. Mes héros dans la vie réelle ?

Vos lecteurs et mes auditeurs, parfois.

21. Mes héroïnes dans l'histoire ?

Je dirais sans aucun doute Roselyne Bachelot. C’est héroïque d’avoir accepté ce poste et d’être martyre comme ça.

22. Mes prénoms favoris ?

Les prénoms exotiques, it’s erotic.

23. Ce que je déteste par-dessus tout ?

La vantardise.

24. Personnages d’opéra que je méprise le plus ?

Le mauvais chef d’orchestre.

25. Mon pire souvenir sur scène.

Avoir été hué par un c.. Je l’ai attendu à la sortie, mais évidemment il a eu la trouille.

26. Mon meilleur souvenir sur scène.

Ma première apparition à 5 ans dans une pièce autour d’Alice au Pays des Merveilles; je

jouais le rôle d’un champignon anglophone. Immédiate limpidité de vocation. Je me suis quand même fait bouffer…

27. Le don de la nature que je voudrais avoir ?

Trouver les truffes et mémoriser la partition de musique pour célesta, double orchestre à cordes, harpe, piano et percussions de B. Bartok.

28. Comment j'aimerais mourir ?

Dans mon sommeil, comme Mamie

29. État d'esprit actuel ?

Grand sérieux

30. Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence ?

Ne pas savoir lire la musique. Toutes ces lignes, ces chiffres et ces points, c’est infernal vous savez !

31. Ma devise ?

Toutes. J’accepte les virements, chèques et espèces. Pour le travail de peintre, chèque emploi-service ça marche aussi, j’ai ouvert une auto-entreprise pendant le premier confinement. Avec le deuxième, le troisième et le quatrième j’ai intérêt à investir dans mon futur.

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager

Auteur