Questionnaire de Proust : Francesca Aspromonte

Par Bernard Schreuders | lun 01 Mars 2021 | Imprimer

Nous aurions dû applaudir Francesca Aspromonte en janvier sur la scène de la Fenice dans le Rinaldo de Pizzi et Sardelli coproduit avec le Maggio Fiorentino et l Teatri de Reggio Emilia. Las ! Même un incurable optimiste finirait par attraper le bourdon devant la série noire des annulations. Les admirateurs de l'incandescente diva calabraise, en revanche, pourraient bien retrouver sourire. D'abord, en apprenant que son deuxième récital doit sortir cette année : un programme consacré au primo Settecento qu'elle a enregistré à Lugano avec I Barrochisti et Diego Fasolis. Ensuite, en découvrant ses réponses au questionnaire de Proust, qui sont autant de reflets savoureux d'une personnalité au caractère bien trempé.    

1. Le principal trait de mon caractère ? 

L’intégrité et parfois cela me donne des soucis :)

2. La qualité que je préfère chez un ténor ? 

La beauté de la voix et la maitrise technique.

3. La qualité que je préfère chez une soprano ?

La même chose, l’élégance en plus et le goût.

4. Ce que j'apprécie le plus chez mes collègues sur scène ? 

La préparation. 

5. Mon principal défaut ? 

Je sais être vraiment intransigeante quand je veux.

6. Mon occupation préférée dix minutes avant de monter sur scène ? 

Monter et descendre les escalier vers ma loge, parce que j’oublie toujours quelque chose (l’eau, la clé, des accessoires du costume, passer aux toilettes …) 

7. L’opéra que je préfère ?

L’Orfeo de Monteverdi, pour sa perfection sous ses moindres aspects et Suor Angelica de Puccini…parce que cela me brise le cœur !

8. L’opéra qui me casse les oreilles ? 

Ah ! Il y en a plusieurs ! Y compris quelques-uns que j’ai chantés… 

9. Le dernier rôle que je voudrais chanter ? 

Je ne sais pas…mais j’aimerais laisser un beau souvenir quand même !

10. Le pays où je désirerais vivre ? 

Le métier de chanteuse me permet de vivre un peu partout. Mais je crois que, à part le Sud de l’Italie (en Calabre), j’aimerais habiter en Autriche, à Vienne plus précisément. C’est mon côté monarchiste :)

11. La couleur que je préfère ? 

J’imagine déjà mes amis s’écrier : « le rose !!! » parce que j’adore m’habiller en rose. Mais en fait ma couleur préférée, c’est le vert émeraude, la couleur de l’espoir. 

12. Mon air préféré ? 

C’est une question trop difficile ! Ca vous va une petite liste ?

La scène de la folie de Lucia di Lammermoor ; « Ch’il bel sogno di Doretta » de La Rondine ; « Addio del passato » (en particulier la deuxième strophe qui est rarement chantée) de Traviata ; « Dove sono i bei momenti » des Nozze di Figaro.

13. Mon disque de chevet ?

Le Requiem de Mozart, avec le Berliner Philharmoniker dirigé par Karajan (Deutsche Grammophon, 1962). C’était mon premier disque et je pense bien l’avoir rayé, car je l’ai écouté en boucle pendant des années :)

14. Mes compositeurs favoris à l’opéra ? 

Haendel, Mozart, Donizetti, Verdi, Puccini.

15. Mes Lieder ou mélodies préférées ? 

C’est un répertoire que j’adore : Schumann, Wolf, Brahms, Strauss. Mais j’aime surtout le Liederkreis op 39 de Robert Schumann. En fait le Lied de mon cœur, c’est « Wehmut ».

16. Mes héros favoris dans l’opéra ? 

Nemorino. Je sais… Ce n’est pas vraiment le grand héros romantique, mais quelqu’un qui vit sans jamais perdre espoir, c’est un héros pour moi. Et puis « Una furtiva lagrima » m’émeut toujours (en particulier quand c’est Pavarotti qui chante :) )

17. Mes héroïnes favorites dans l’opéra ? 

Cleopatra, Norma, Lucia, Tosca.

18. Mes metteurs en scène préférés ? 

J’aime travailler la psychologie des personnages, ne jamais me contenter de clichés, même si cela implique de répéter cent fois la même scène. C’est pour cela que j’ai adoré le travail réalisé sur Euridice avec Jetzke Mijnssen [L’Orfeo de Luigi Rossi] et sur Almirena [Rinaldo de Haendel] avec Jacopo Spirei, toujours à la recherche de quelques chose qui puisse révéler la véritable nature du personnage, même si ce n’est qu'au travers d'un bref coup d’œil.  Parmi les spectacles que j’ai vus récemment, le finale du Rigoletto mis en scène par Damiano Michieletto au Circo Massimo l’été dernier m’a tellement ému qu’il m’a fait pleurer !

19. Mes peintres favoris ? 

Raffaello, Caravaggio, Picasso, Chagall. De

20. Mes héros dans la vie réelle ? 

Ma mère. 

21. Mes héroïnes dans l'histoire ? 

Elizabeth I d’Angleterre, Marie Curie, Rosa Parks.

22. Mes prénoms favoris ? 

Maria, Carlo.

23. Ce que je déteste par-dessus tout ?

La malhonnêteté intellectuelle et l’arrivisme. 

24. Personnages d’opéra que je méprise le plus ? 

Polinesso, Scarpia, Pinkerton, Zia Principessa.

25. Mon pire souvenir sur scène ?

Toutes les fois où je suis obligée de chanter en étant malade.

26. Mon meilleur souvenir sur scène ?

C’était le Stabat Mater de Pergolesi dans la basilique de Loreto avec Christophe Rousset et les Talens Lyriques. Il y avait un déluge dehors et trois mouvements avant la fin, il y a eu une coupure de courant. L’église était complètement dans le noir, seul le chef avait encore de la lumière. Il a continué à jouer - le clavecin, parce que l’orgue était mort -, mais les violons étaient en grande difficulté.

Alors que personne ne disait rien, quelqu’un dans l'assistance s’est levé et plusieurs spectateurs se sont mis à éclairer les partitions de l’orchestre avec la torche de leur Smartphone. Le concert s’est poursuivi, le public était quasi en transe. Avec ma collègue Benedetta Mazzucato, nous avons chanté le reste du Stabat par cœur. « Quando corpus morietur fac ut animae donetur paradisi gloria » dans le noir de l’église, ce fut l’expérience spirituelle la plus forte de ma vie… Et le courant n’est jamais revenu :)

27. Le don de la nature que je voudrais avoir ?

J’aimerais pouvoir chanter au même moment toutes les voix des pièces polyphoniques, les fugues en particulier, haha !

28. Comment j'aimerais mourir ? 

Sans regrets.

29. État d'esprit actuel ? 

Calme. En cette période complètement folle, loin de la scène, j’en profite pour travailler ma technique, lire (beaucoup !), cuisiner, jouer du clavecin et profiter de la vie en famille.

30. Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence ? 

L’inexpérience. 

31. Ma devise ?

Chacun est l’artisan de son propre destin. 

 

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.