Questionnaire de Proust : Vincent Dumestre

Par Camille De Rijck | ven 29 Octobre 2021 | Imprimer

Présente-t-on réellement Vincent Dumestre ? De la guitare, au luth puis passant à la direction d'orchestre, le jeune grunge est devenu l'un des chefs les plus importants de sa génération. Que nous dit de lui son questionnaire de Proust ? Qu'il est lent, aime Chardin et le vermillon.


Le principal trait de mon caractère ? 

Calme en toute circonstance (ou presque)

La qualité que je préfère chez un ténor ? 

Lui, avec une pointe de baryton dans le timbre

Ce que j'apprécie le plus chez mes collègues sur scène ?

Si on me retrouve un jour sur la scène d'un théâtre, c’est que je me suis trompé de porte en sortant de ma loge

Mon principal défaut ?

La lenteur

Mon occupation préférée dix minutes avant de monter sur scène

Retrouver le calme que j’aurai dû avoir en toute circonstance (ou presque)

L’opéra que je préfère

Didon & Enée de Purcell 

L’opéra qui me casse les oreilles

Didon & Enée de Purcell mal joué

Le pays où je désirerais vivre ? 

L’été au Japon et l’hiver au Brésil 

La couleur que je préfère ? 

Entre amarante et vermillon

Mon air préféré ? 

Un air très vieux, languissant et funèbre,
Qui pour moi seul a des charmes secrets.

Mon disque de chevet 

John Bull par Pierre Hantaï

Mon compositeur favori à l’opéra ? 

Benedetto Ferrari, dont les 26 opéras ont tous disparu

Mes Lieder ou mélodies préférées ? 

Winterreise. Il y en a d’autres ? 

Mes héros favoris dans l’opéra ?

Ceux qui ne meurent pas sur scène

Mes metteurs-en-scène préférés ? 

Tout ceux avec qui j’ai eu la chance de travailler

Mes peintres favoris ? 

Hier Vermeer, aujourd’hui Chardin, demain qui sait

Mes héros dans la vie réelle ? 

Il y a une vie réelle ? 

Mes prénoms favoris ? 

Saint-John

Ce que je déteste par-dessus tout ? 

La laideur

Mon pire souvenir sur scène. 

Un rêve dans ma jeunesse : j’étais en concert avec Philippe Herreweghe, et ma partition soudain rétrécissait jusqu’à disparaitre

Mon meilleur souvenir sur scène. 

Pendant chaque concert, au moment où j’imagine que c’est le dernier

Le don de la nature que je voudrais avoir ? 

Celui de voir les dons de la nature que je possède

Comment j'aimerais mourir ? 

A bout de souffle

État d'esprit actuel ? 

Plutôt bon, j’arrive au bout du questionnaire

Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence ? 

Celles d’orthographe

Ma devise ?

Celle de Boileau : 
Hâtez-vous lentement et sans perdre courage 
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.