23/9 - Roberto Alagna en forme mais Faust en version de concert

Par Christophe Rizoud | ven 23 Septembre 2011 | Imprimer
Certaines productions jouent vraiment de malchance. Après le départ d'Alain Lombard, remplacé à quelques jours de la générale par Alain Altinoglu (lire la brève du 16 septembre), c'est maintenant un mouvement de grève qui vient perturber Faust mis en scène à l’Opéra de Paris par Jean-Louis Martinoty, Les spectateurs de la première, hier soir, 22 septembre, ont dû se contenter d'une version de concert. Sur un plateau nu, les chanteurs en tenue de soirée ont tant bien que mal mimé leur rôle devant les choristes assis.
 A défaut d’éplucher la mise en scène, il y aurait pas mal à dire, en bien et moins bien, sur le Mephisto de Paul Gay, la Marguerite d'Inva Mula et le Valentin de Tassis Christoyannis. Un compte-rendu détaillé s'en chargera prochainement. Rien à redire en revanche sur la direction d'Alain Altinoglu qui compte tenu des circonstances tire avec maestria sa baguette du jeu, ni sur l'interprétation de Roberto Alagna au meilleur de sa forme.
Comme on pouvait s'y attendre le français est impeccable, le phrasé souverain, le chant radieux. A priori moins évidente mais hier soir remarquable, l'aisance avec laquelle la voix se promène sur toute la tessiture, notamment l’aigu émis sans tricher en voix de poitrine : le si de la valse, le contre-ut de la sérénade (pourtant visiblement envisagé avec appréhension) et même, cerise sur le gâteau, les éclats de la chanson « doux nectar », si souvent coupée par les chanteurs soucieux de préserver leurs forces avant le trio de la prison. Reste à demander à notre ténor public numéro un, qui dimanche dans une interview accordée au Figaro s'avouait déprimé, la marque de ses antidépresseurs. Christophe Rizoud

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager