A Londres, Lucia s'ouvre les veines après sa fausse couche

Par Laurent Bury | sam 09 Avril 2016 | Imprimer

On nous avait prévenus : Lucia di Lammermoor à Covent Garden, ce serait gore, très gore. Fidèle à ses habitudes, Katie Mitchell a choisi de montrer tout ce que l’opéra ne montre pas, et même ce qu’il ne dit pas. On voit donc l’héroïne de Scott, incarnée par Diana Damrau, s’adonner à la bagatelle avec Edgardo, tomber enceinte de ses œuvres et faire une fausse couche. Et après avoir charcuté son mari, elle se suicide en s’ouvrant les veines dans son bain. Résultat de tant d’hémoglobine : des huées et des bravos, mais surtout un spectacle dont le féminisme affiché se retourne contre lui-même, à en croire la presse britannique. Les personnages masculins perdent toute consistance et Lucia n’a plus personne contre qui lutter. Charles Castronovo, en revanche, doit se battre avec le bruyant goutte-à-goutte d’un robinet pendant toute la fin de l’opéra. Et pour Rupert Christiansen, du Daily Telegraph, il est temps que les maisons d’opéra renoncent à séduire un nouveau public en leur promettant les attraits du dernier film d’horreur : « il faut cesser de rechercher des trucs triviaux et chercher davantage à satisfaire leurs habitués au lieu de poursuivre ailleurs le mirage d’un jeune public prolétaire et tatoué. Surtout, il faut que des metteurs en scène comme Katie Mitchell utilise leur imagination et trouve dans la musique un sens plus profond qui aille au-delà du sensationnalisme factice qui caractérise sa vision horriblement prétentieuse et vaguement sotte de Lucia di Lammermoor ». Forum Opéra donnera bientôt la parole à Katie Mitchell pour qu'elle exerce son droit de réponse. Le spectacle est retransmis en direct au cinéma le lundi 25 avril.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.