Alain Surrans : « Ceci n’est pas un pot de départ »

Par Tania Bracq | ven 12 Janvier 2018 | Imprimer

« Ceci n’est pas un pot de départ » annonçait le carton d’invitation. De fait, Alain Surrans prend la tête d’Angers-Nantes Opéra mais ne quitte pas vraiment le navire rennais confié à Rozenn Chambard, jusqu’alors secrétaire générale. Les trois maisons sont appelées à collaborer étroitement à l’avenir. Au cours de la soirée, Alain Surrans est revenu avec humour sur ses treize années bretonnes, égrenant temps forts et galères : un metteur en scène qui refuse la diffusion du spectacle sur grand écran, trois jours avant l’évènement ; un régisseur suspendu aux cintres pour éviter le blocage du décor... Il a rendu hommage à l’ensemble de son équipe et aux artistes avec lesquels il a collaboré ainsi qu’à la ville de Rennes, « ville formidable pour le chant » qui a vu murir Sabine Devieilhe ou encore Damien Guillon et autorité de tutelle… qui fournit le plus faible budget alloué à un opéra en France. Cette faible marge de manœuvre financière oblige à la créativité. Vincent Tavernier ou Jean-Michel Fournereau font partie des metteurs en scène salués pour leur créativité, qu’il s’agisse de monter un Schauspieldirektor avec un budget minimal et donc une partie de l’équipe administrative sur le plateau ou une création participative et déambulatoire hors les murs. Avec «  Opéra ouvre-toi», «  Révisez vos classiques », avec l’opéra en 3D, les séances virtuelles, avec plus de cent représentations en région et l’immense succès des retransmissions en plein air, la maison rennaise s’est affirmée novatrice dans son approche du public. Elle était d’ailleurs présente cette semaine au CES 2018 de Las Vegas avec le CREA pour présenter cette expertise assez unique.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager

Auteur