Alexander Neef « à l’horizon 2027 il faudra que tout le répertoire soit gender neutral »

Par La Rédaction | jeu 01 Avril 2021 | Imprimer

Dans une interview accordée au journal El Pais, ce matin, Alexander Neef est revenu sur les problèmes sociétaux soulevés par le rapport « intersectionnalité et opéra » commandé en début d’année par l’Opera de Paris. « Il n’est un secret pour personne que la situation est tendue », soupire le haut responsable allemand. « La majorité des opéras est ancrée dans une variété de réalités bien éloignées de nos préoccupations contemporaines ». À l’entendre, 90% des opéras représentés sur nos scènes contreviennent aux attentes identitaires et émotionnelles du jeune public. Voilà pourquoi Alexander Neef, connu pour ses positions tranchées et sa politique artistique sans concession se pose ouvertement la question : « ne faudrait-il pas que chaque œuvre, avant d’être représentée, soit examinée par un comité éthique et éventuellement expurgée de ses passages problématiques ? » Neef va même plus loin en proposant qu’à l’horizon 2027 les opéras soient délestés de leur dramaturgie « l’idée serait de garder la musique mais de remplacer les livrets par des voyelles et des consonnes produites par un logiciel ». Comme dans la 6e Symphonie de Nielsen, les artistes se contenteraient de psalmodier des sons indistincts. « Pour parfaire le processus, les rôles seraient gender neutral et des distributions constituées de 57% de voix de femmes pourraient endosser la plupart des œuvres du répertoire ». Pourquoi 57% ? Le directeur de l’ONP se racle la gorge et clarifie sa pensée « nous parlons ici d’équité corrigée ; une base égalitaire avec une discrimination féminine qui permettra, selon nos calculs, d’équilibrer l’inégalité structurelle de 400 ans d’histoire de l’opéra en à peine 127 ans ». 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager