Angela Gheorghiu : « je veux être libre comme Carmen »

Par Christophe Rizoud | jeu 05 Novembre 2009 | Imprimer
Depuis que la nouvelle de leur séparation est officielle, Angela Gheorghiu et Roberto Alagna multiplient les déclarations à la presse. Dernière en date, celle de la soprano roumaine au Daily Telegraph qui affirme vouloir être libre comme Carmen, prendre ses propres décisions contre l’avis de son futur ex-mari et chanter avec qui bon lui semble. La cantatrice en profite pour évoquer ses relations tumultueuses avec Antonio Pappano et régler ses comptes avec son agent Levon Sayan : « J'ai essayé de travailler avec Sayan pour faire plaisir à Roberto, mais ça n'a pas fonctionné. Je crois que Roberto a aussi des problèmes. Sayan s'est occupé pendant beaucoup d'années de Charles Aznavour. Il n'est pas de notre monde ». Au Corriere delle Sera, la volcanique Angela, décidément en mal de confidences, a avoué avoir séjourné la semaine dernière en Suisse afin de préparer son divorce tandis que Roberto l’appelait chaque jour pour la supplier de revenir avec lui. En attendant, les places de son prochain concert, le 10 novembre à Londres, ont du mal à se vendre. Preuve que, dans l’histoire, le public a tranché ? Christophe Rizoud

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager