Ann Petersen, une Isolde pour les Quatre Derniers Lieder

Par Laurent Bury | ven 08 Septembre 2017 | Imprimer

Certes, les Quatre Derniers Lieder furent créés en 1950 par l’Isolde du siècle, mais Kirsten Flagstad était une chanteuse hors norme, et elle ne les garda pas longtemps à son répertoire. Pour le concert inaugural de saison, dirigé par Emmanuel Krivine à la tête de l’Orchestre national de France, était-ce donc une bonne idée que d’aller chercher Ann Petersen, Isolde à l’Opéra de Lyon en 2011 et en 2017 ? « Frühling » pousse à répondre non, car si la soprano danoise possède une belle assise dans le grave, les aigus sont émis avec effort, et non sans vibrato, là où l’on voudrait une voix onctueuse et comme en suspens. Heureusement, les choses s’arrangent peu à peu, ou du moins l’on s’habitue à cette approche heurtée, et « Im Abendrot » produit une bien meilleure impression. Du reste, le public enthousiaste obtient en bis un « Morgen » qui ne sollicite pas trop les notes les plus hautes de la chanteuse. Précédé par une Passacaille de Webern assez enlevée, le testament straussien a été suivi d’une superbe exécution de la Symphonie en ré mineur de César Franck. Bis de la deuxième partie, la Barcarolle des Contes d’Hoffmann invite le public à profiter d’une nuit forcément douce. 

Concert inaugural, Auditorium de Radio France, jeudi 7 septembre, 20h

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.