Charlotte de Rothschild, mélodiste tout terrain

Par Laurent Bury | mar 12 Septembre 2017 | Imprimer

Fauré, Schumann, les compositeurs britanniques… Le plus souvent chez Nimbus Records, presque toujours avec Adrian Farmer, son accompagnateur attitré, ou avec Danielle Perrett, sa harpiste favorite, Charlotte de Rothschild écume le répertoire de la mélodie et du lied, et même la production japonaise dans ce domaine. Voici que lui ouvre ses portes le label Lyrita, qui se consacre en général à la publication de captations plus ou moins anciennes réalisées par la BBC, mais qui ne répugne apparemment pas à la production de nouveautés absolues. La descendante de l’illustre famille a cette fois jeté son dévolu sur un assez obscur compositeur du XXe siècle, Norman Peterkin (1886-1982). A soixante ans passés, Charlotte de Rothschild a conservé une voix assez admirablement assurée ; seul l’aigu, désagréablement pincé, pâtit d’un léger vibrato. Difficile néanmoins de maintenir l’intérêt sur plus d’une heure car, même si l’on apprécie l’humour de « La petite poule rousse » et surtout des poèmes de Walter de la Mare, qui feraient d’excellents bis après un récital, et même si elle est toujours aimable, la musique de Norman Peterkin, à haute dose, n’a rien de bien mémorable : un tempo un peu plus rapide parfois, ou la présence de différents interprètes auraient-ils permis d’éviter le sentiment d’uniformité ?

The Songs of Norman Peterkin, Charlotte de Rothschild, Adrian Farmer, enregistré en 2016, 1 CD Lyrita

Partager

Auteur