Décès de Franck Ferrari

Par Christophe Rizoud | jeu 18 Juin 2015 | Imprimer

C'est avec tristesse que l'on apprend via Nice Matin le décès de Franck Ferrari. Souffrant depuis plusieurs mois d'un cancer qui l'avait contraint à annuler sa participation au Roi Arthus à Strasbourg la saison dernière, le baryton français avait étudié au conservatoire de sa ville natale de Nice avant d'obtenir un premier prix de chant et d’art lyrique puis de remporter plusieurs autres récompenses à Marseille, Paris et Toulouse. Après des débuts mozartiens et donizettiens – Figaro, Don Giovanni, Malatesta (Don Pasquale), Belcore (L’Elisir d'amore) –, sa voix, « noire et solide » selon lui, s'avère suffisamment longue pour envisager les rôles verdiens et pucciniens. Invité sur les plus grandes scènes françaises mais aussi étrangères, Franck Ferrari était également un grand défenseur de notre répertoire, lyrique et mélodique. S'il a participé à l'exhumation d'œuvres rares – Fiesque de Lalo aux côtés de Roberto Alagna par exemple , Escamillo restait son personnage fétiche. « Nous sommes des interprètes, et en tant que tels nous sommes au service de l’œuvre comme de la mise en scène. On a signé, c’est comme ça » confiait-il à Clément Taillia en 2007 avec cet accent chantant et cette humilité qui rendent aujourd'hui plus triste encore son départ prématuré.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.