Décès de Nicolai Gedda

Par Christophe Rizoud | jeu 09 Février 2017 | Imprimer

On apprend par sa fille Tania le décès de Nicolai Gedda le 8 janvier dernier dans  la plus grande discrétion selon son souhait. Âgé de 91 ans, le ténor suédois s’est éteint a priori sans souffrance, vraisemblablement d’un arrêt cardiaque, dans sa résidence en Suisse près de Lausanne. Sa mort survient peu de mois après celle de sa première épouse, la pianiste Nadia Gedda-Nova – la mère de Tania – et peu de jours après celle de Georges Prêtre avec lequel il collabora à plusieurs reprises, en Don José notamment dans l’enregistrement de Carmen aux côtés de Maria Callas. « Comment évoquer la carrière de Nicolai Gedda sans user de superlatifs ? » écrivait Antoine Brunetto a son propos dans notre encyclopédie subjective du ténor, « on pourra d’abord citer une longévité exceptionnelle : né en 1925, il chantait encore à l’aube du XXIe siècle ! On ne peut passer non plus sous silence une diversité de répertoire impressionnante […] Enfin, Nicolai Gedda détient un record pratiquement imbattable : celui du nombre d’enregistrements officiels. ». Ces enregistrements témoignent aujourd’hui de l’art universel d’un des plus grands ténors du 20e siècle.