Du Lecocq, pourvu que ça mousse

Par Laurent Bury | mar 19 Mai 2015 | Imprimer

Champagne ou simple mousseux, au fond, l’essentiel n'est-il pas la griserie procurée par la boisson ? S’il n’est pas sûr que la résurrection récente de son Ali-Baba contribue très vite au retour de Charles Lecocq sur les scènes, du moins peut-on compter sur le disque, et sur les rééditions, pour enivrer l'auditeur. Le label Malibran propose ainsi un doublé qui avait déjà été publié en 2000 par Musidisc dans sa série « Gaieté Lyrique ». Moins populaire que La Fille de Madame Angot (1872) ou même Le Petit Duc (1878), Le Jour et la nuit, créé en 1881 au Théâtre des Nouveautés, offrit au compositeur un de ses grands succès. Signe qu’un certain hispanisme resta de mode même après la chute de Napoléon III, on y trouve notamment le fameux air « Les Portugais sont toujours gais », et d’autres pages plus exotiques, notamment une chanson indienne écrite dans une langue imaginaire et un boléro endiablé, avec force « Alza », comme dans le Don Quichotte de Massenet. L’enregistrement réalisé en 1956 par la RTF est une quasi intégrale où Liliane Berton est le charme personnifié, actrice piquante et voix enchanteresse. Côté livret, oubliez la satire associée à Offenbach, on est plus près des Cloches de Corneville. Pourtant, un bon metteur en scène saurait sans doute profit de formules du genre : « J’ demande pas mieux qu’chez moi l’on se divertisse, Mais méfiez-vous, méfiez-vous de la police ! »

 

Charles Lecoq, Le Jour et la nuit, suivi de Rose-Mousse, avec Liliane Berton, Michel Hamel, Gaston Rey, Lina Dachary, Freda Betty, Aimé Doniat, Joseph Peyron… Enregistrements réalisés en 1956 et 1965. 2 CD Malibran MR 778

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.