Kiri Te Kanawa dit halte à la dictature du poids

Par Christophe Rizoud | mer 12 Juin 2013 | Imprimer


Il faut manger pour chanter ! C'est avec cette déclaration à contre-courant de la tendance actuelle que Kiri Te Kanawa jette un pavé dans la mare lyrique. « Il faut des kilos pour atteindre les notes les plus aigües », explique dans The Independent la soprano néozélandaise, précisant que si elle n'a jamais été obèse quand elle se produisait sur scène, elle n’était pas mince non plus. Puis Dame Kiri de dépeindre les starlettes du Met, affamée, condamnée par le diktat de l’image à une taille mannequin qui s’avère contraire aux exigences du chant. Reste à savoir si notre cantatrice, quel que soit son immense talent, aurait eu le même succès avec un physique moins avenant. Sa présence dans le Don Giovanni de Losey, auquel elle doit une part de sa popularité, aurait-elle été possible si elle n'avait pas été aussi photo que phonogénique ? Faut-il rappeler le cas de Maria Callas dont la silhouette de sylphide, suite à un régime dont on n'a jamais percé le secret, a indéniablement contribué au rayonnement. Certains disent qu’elle y a laissé sa voix, d’autres affirment le contraire. La discussion est encore d'actualité. [Christophe Rizoud]
 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.