Le gouvernement belge frappe La Monnaie

Par Nicolas Derny | jeu 23 Octobre 2014 | Imprimer

« Dépeçage », « massacre », « criminel ». Béatrice Delvaux, éditorialiste en chef du quotidien belge Le Soir ne mâche pas ses mots. Et Serge Martin, journaliste musical maison, d’ajouter : « on voudrait casser l’outil qu’on ne s’y prendrait pas autrement ». L’outil ? La Monnaie. Les récompenses internationales s’accumulent sur la cheminée du théâtre, mais le tout nouveau gouvernement fédéral du pays n’en n’a cure. L’heure est aux économies, et la maison n’y coupera pas. Ainsi, le politique, sourd comme un pot, évoque la fusion possible de son orchestre avec le « National », et le rabotage significatif de son budget (pour aboutir à une baisse des subsides de 16,5% à la fin de la législature). Pour Peter de Caluwe, son directeur, le plan « est irréaliste dans la mesure où il ne prend pas en compte les spécificités de notre fonctionnement ni de nos structures ». Et de s’interroger : « Veut-on vraiment nous voir continuer notre mission de création ? ». Pire : les mesures envisagées touchent drastiquement toutes les institutions culturelles et scientifiques (donc muséales) fédérales de la monarchie – y compris, donc, Bozar et le Musée des Instruments de Musique. Et il semble que l’argent ne soit pas le seul nerf de la guerre. Certes, le royaume tout entier devra se serrer la ceinture. Mais ce torpillage en règle pourrait avoir des relents communautaires. Plus question de querelles de clochers entre néerlandophones et francophones, comme ce fut parfois jadis le cas, mais d’un possible plan de la N-VA, parti nationaliste flamand présent en force dans ledit gouvernement, pour s’en prendre au système fédéral qu'il souhaite, à terme, transformer en coquille vide. « Comme si le fil des restrictions culturelles suivait le fil d’un confédéralisme qu’on installe en sous-main, mine de rien », poursuit Delvaux. « On ne va pas pleurer, on va agir », confie encore De Caluwe. A suivre, donc. Non sans inquiétude(s). Et pas seulement pour l'Art...

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager

Auteur