L’héritière de Verdi défend le diapason verdien

Par Christophe Rizoud | ven 10 Juin 2016 | Imprimer

De l'autre côté des Alpes, les héritiers des compositeurs se mobilisent pour défendre la mémoire artistique de leurs aïeux.  Après Simonetta Puccini et la version originale de Madama Butterfly (voir brève du 9 juin dernier), Le Figaro Magazine attire notre attention sur un autre combat mené cette fois par une descendante de Giuseppe Verdi, Gaia Maschi Verdi. Cette femme médecin, dont on nous raconte qu’enfant, elle « parcourait les couloirs du palais de son ancêtre », a entrepris de défendre le « diapason verdien ». D’après elle, Verdi insistait pour que le la servant à accorder l’orchestre soit à la fréquence qui lui semblait scientifiquement la plus naturelle et la mieux adaptée à ses interprètes, à savoir 432 HZ – il s’agit de la fréquence de résonance de l’eau. « Il s’est même battu pour que cela soit voté dans un projet de loi en Italie ! Ce diapason, moins élevé, est plus naturel, plus harmonieux. Il permet de garder toute la poésie d’une interprétation » explique-t-elle au Figaro Magazine. Oui mais voilà, depuis que les nazis l’ont utilisée pour leur propagande en 1939 – paraît-il – et  que la norme l'a officiellement imposée en 1953, la fréquence internationale du diapason est de 440 Hz, ce qui oblige les chanteurs à chanter plus haut, sauf à transposer la partition. La discussion n’est pas nouvelle. On sait que les baroqueux militent pour un diapason à 415 Hz tandis que beaucoup leur objectent qu’on ne peut avoir aucune certitude sur la hauteur des diapasons historiques. Le débat est loin d’être clos. De là à imaginer que'on puisse changer une norme internationale établie depuis plus d'un demi-siècle...

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.