L'isola disabitata, oui, mais laquelle ?

Par Laurent Bury | jeu 30 Avril 2015 | Imprimer

Un lien mystérieux unirait-il encore Naples à l’Espagne, comme à l’époque lointaine du royaume des Deux-Siciles ? Curieusement, ce mois de mai, la programmation lyrique parthénopéenne semble tendre la main à la saison opératique madrilène, avec un effet d’écho tout à fait inattendu. Si l'on joue désormais de plus en plus souvent L’isola disabitata de Haydn (1779), il reste exceptionnel de voir deux théâtres mettre simultanément ce titre à l’affiche. Le fait est encore plus exceptionnel lorsqu’on apprend qu’il s’agit d’une autre mise en musique du livret écrit en 1753 par Métastase pour Giuseppe Bonno à Aranjuez, et même, plus précisément, de deux autres versions ! A Naples, le San Carlo propose du 14 au 20 mai L’isola disabitata de Jommelli, azione teatrale créé en 1761 à Ludwigsburg, alors que le compositeur était maître de chapelle du duc de Württemberg à Stuttgart. Et à Madrid, les 13, 15 et 17 mai, c’est L’isola disabitata, opéra de salon conçu un an avant sa mort par Manuel Garcia (1831) qu’on pourra voir dans la Sala Verde des Teatros del Canal, dans la mise en scène d’Emilio Sagi conçue en 2011 pour Bilbao et Séville. Rassurez-vous, il existe encore d’autres « îles désertes », puisque Paisiello a aussi composé la sienne en 1799, et l’on vous épargne tous les petits maîtres que ce livret a également tentés…

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager