Marianne Beate-Kielland, Ariane de rêve

Par Yvan Beuvard | ven 16 Janvier 2015 | Imprimer

Au moment historique où une marée humaine envahit Paris et les villes de province, la mezzo norvégienne chante l'Ariadne auf Naxos de Haydn, dans sa version orchestrée par Ernst Frank, accompagnée par Anima Aeterna sous la baguette de Jos van Immerseel. La cantate dramatique, trop rarement programmée, d’une force extraordinaire, est ici servie par une voix chaude, longue et puissante, remarquablement projetée, modelée à souhait, qui permet d’en révéler toutes les facettes, de la plainte désespérée à la révolte finale. Le naturel, l’aisance avec laquelle cette œuvre vocalement et dramatiquement exigeante est chantée sont fascinants. Du « Dove sei mio bel tesoro », si proche du « Dove sono » de la Comtesse, au « Misera abbandonata » révolté, c’est un constant bonheur. Pourquoi Marianne Beate-Kielland, cette merveilleuse interprète qui déjà tant donné, n’apparaît-elle pas plus fréquemment dans notre pays ?

 

Dijon, Auditorium, 11 janvier 2015

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager

Auteur