Marie Saadi, une « beauty » à Paris

Par Jean-Marcel Humbert | jeu 23 Avril 2015 | Imprimer

Marie Saadi a d’importants dons comiques, qu’elle avait mis au service notamment d’Offenbach (rôle de Boulotte dans Barbe-Bleue en 2012 et rôle titre de La Grande duchesse de Gerolstein l’an dernier). Mais cette authentique musicienne ne souhaite pas, avec juste raison, se laisser enfermer dans un genre spécifique. Attirée par nombre d’autres horizons, c’est aujourd’hui à l’audition des « Wesendonck lieder » qu’elle nous convie, sous le titre « In thy beauty, une histoire d’amour entre Richard Wagner et Mathilde Wesendonck ». Après une (trop) longue introduction historique de Bertrand Renard, et un non moins interminable poème mis en musique par Marc Hyland, qui donne son nom au concert, on entre enfin dans le vif du sujet. La voix de Marie Saadi est sûre et musicale, et à part le deuxième lied qui peut amener quelques réserves, l’ensemble est remarquablement interprété. « La Mort d’Isolde », qui termine le concert, ne l’est pas moins, même si la fatigue se fait un peu sentir. L’excellente idée de mettre quelques extraits de lettres de Richard et Mathilde entre chaque lied nous replonge dans l’égoïsme de Wagner, dont « la souffrance et le désir n’apportent que crises et chagrin », comme on pouvait le lire de façon très détaillée dans le bel ouvrage de Pascal Bouteldja, Un patient nommé Wagner. Allez découvrir cette jeune cantatrice canadienne qui ne cesse d’étonner par la diversité de ses intérêts et de son répertoire, fort bien accompagnée par Corine Durous.

In thy beauty, Une histoire d’amour entre Richard Wagner et Mathilde Wesendonck, avec Marie Saadi, soprano, Corine Durous, piano et Bertrand Renard, récitant. Théâtre de l’Ile Saint-Louis - Paul Rey, tous les mardis soirs du 7 avril au 26 mai 2015 à 21h

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.