Messiaen : quatre heures, Gounod : trente minutes

Par Laurent Bury | mer 01 Juin 2016 | Imprimer

En 1996, à Pontoise, eut la recréation mondiale d’une œuvre de Gounod datant en 1891 et qu’on croyait disparue : Saint-François d’Assise. La partition avait été redécouverte dans les archives de la Congrégation des Sœurs de la Charité de Saint Louis, où reposait le manuscrit annoté et dédicacé par le compositeur, qui en avait fait don au peintre Carolus-Duran. Après quoi, une copie du manuscrit fut retrouvée à la Bibliothèque nationale. En 2011, une résurrection parisienne de cet oratorio eut lieu à Saint-Eustache, que la presse annonça un peu rapidement comme une création mondiale. Cette œuvre rare va maintenant être redonnée à la Philharmonie de Paris le mercredi 22 juin à 20h30, mais dans le cadre du Festival d’Auvers-sur-Oise. Avec le chœur accentus et l’Orchestre de chambre de Paris dirigés par Laurence Equilbey, Stanislas de Barbeyrac sera saint François, secondé par Karine Deshayes et Florian Sempey. Sur un sujet où s’est illustré Messiaen plus près de nous, Gounod a fait très bref : tout est dit en une demi-heure, avec deux parties, « La cellule » et « La mort ». En complément de programme, l’Hymne à sainte Cécile de Gounod (à ne pas confondre avec sa Messe solennelle dédiée à la même sainte) et la Légende que Liszt a consacrée à la patronne de la musique. Renseignements sur le site de la Philharmonie de Paris.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.