Missy Mazzoli, une compositrice qui compte

Par Laurent Bury | jeu 13 Février 2020 | Imprimer

On se plaint assez du manque de noms féminins dans le monde de l'opéra pour ne pas saluer l'irrésistible ascension d'une personnalité montante dans le monde anglophone : la compositrice américaine Missy Mazzoli (née en 1980), dont les œuvres sont en train de s'imposer dans la sphère lyrique. Le mois prochain, son opéra Breaking the Waves (Philadelphie, 2016) d'après le film de Lars von Trier sera donné en Australie, dans le cadre du festival d'Adélaide ; ce même titre, qu'on a pu voir au festival d'Edimbourg en août dernier, sera à l'affiche la saison prochaine à Los Angeles et à Houston, dans deux productions différentes. Et voici que le Lyric Opera de Chicago annonce, pour sa programmation 2020-21, l'opéra Proving Up (Washington, 2018) de la même Missy Mazzoli, dirigé par Enrique Mazzola, comme l'un des huit titres prévus (dont Lessons in Love and Violence de George Benjamin et The Rake's Progress dans la production légendaire de Glyndebourne). Sans oublier la commande que lui a passée Peter Gelb pour le Met, un opéra inspiré par le roman de George Saunders Lincoln au Bardo...

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.