Mort de Jon Vickers

Par Christophe Rizoud | dim 12 Juillet 2015 | Imprimer

La famille du ténor canadien Jon Vickers a transmis au Royal Opera House ce message que l'on peut lire, en anglais, sur le site de l'institution lyrique britannique : « C'est avec une immense tristesse que nous annonçons la disparition de notre père, Jon Vickers, après une longue lutte contre la maladie d'Alzheimer. Il laisse dans le deuil une soeur, ses cinq enfants , 11 petits-enfants et deux arrière petits-enfants . Sa famille et ses amis les plus chers se souviennent de lui pour son rire sonore, sa chaleur et sa générosité d'esprit. Homme de la terre qui était plus à l'aise chez lui dans sa ferme, entouré par la nature et sa famille, il était en recherche permanente de la vérité et de l'essence de la vie. »

Dans l'article de notre encyclopédie subjective du ténor qui lui est consacré, François Lesueur écrivait : « Dans la catégorie des ténors héroïques, dramatiques ou wagnériens, Jon Vickers fut l'une des plus importantes figures de son temps. Son timbre immédiatement reconnaissable, d'une densité barytonale et à l'aigu puissant, ses nuances raffinées et ses interprétations à la psychologie extrêmement fouillées, lui permirent d'occuper pendant plus de trente ans la scène lyrique [...]. Enée sculptural, immense Tristan, mémorable Otello et Grimes légendaire, Jon Vickers demeure un musicien de référence. [...] Ceux qui ont eu la chance de voir Vickers en scène évoquent avec des trémolos dans la voix la présence extraordinaire du colosse, présence d’autant plus forte qu’elle avait tendance à faire le vide autour d’elle, de la puissance de son instrument au métal fauve et aux sonorités torrentielles. » 

Plus que les mots, pour évoquer et comprendre la puissance de son art, il suffit de regarder et d'écouter.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.