Nora Gubisch changée en Bambou

Par Laurent Bury | ven 06 Mars 2015 | Imprimer

Non, il ne s’agit pas ici d’une métamorphose mythologique pour Nora Gubisch, mais simplement d’un retour à la case « musique contemporaine ». En effet, c’est notamment en interprétant le rôle-titre lors de la création la Salammbo de Philippe Fénelon à l’Opéra Bastille que la mezzo française se fit remarquer du grand public. Depuis, on l’a beaucoup entendue dans un répertoire extrêmement diversifié, mais elle revient régulièrement à ce type de musique. Du 8 au 27 mars, elle participera ainsi à une première mondiale à Zurich, avec Rote Laterne, opéra de Christian Jost. Elle y sera Bambou aux côtés de Lotus, Clair de Lune et Jade : vous l’aurez peut-être deviné, l’intrigue de cet opéra se situe en Chine. Plus précisément, il s’agit d’une adaptation du roman de Su Tong, Epouses et concubines, qui a fait l’objet en 1991 d’une adaptation cinématographique par Zhang Yimou (intitulée Rise the Red Lantern dans les pays anglophones, d’où le titre de l’opéra). L’héroïne, Lotus, est la seule à avoir gardé son nom, puisque dans le roman, les trois autres épouses se prénommaient Joie, Nuage et Corail. On doit déjà au compositeur et chef allemand Christian Jost (né en 1963) plusieurs opéras, dont un Hamlet en 2008. A Zurich, Nora Gubisch sera dirigée par Alain Altinoglu et entourée de chanteurs comme Claudia Boyle, Anna Goryachova, Liliana Nikiteanu et Rod Gilfry.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.