Orange, la plus grande qualité pour le plus grand nombre.

Par Audrey Bouctot | sam 25 Mars 2017 | Imprimer

Mercredi 22 mars, la nouvelle équipe des Chorégies d’Orange – son directeur Jean-Louis Grinda, et sa Présidente Christine d’Ingrando – présentait sa saison 2017 dans le Salon Pourpre du Sénat. Tous deux ont rappelé leur attachement à la fois à l’excellence artistique et à la dimension populaire d'Orange. Raison pour laquelle, malgré les difficultés financières inhérentes au festival, qui s’auto-finance à 80%, le prix moyen des billets a baissé de 20% par rapport à l’an dernier, à l’exception du carré or.

Belle distribution pour la dernière et somptueuse programmation 100% Verdienne de Raymond Duffaut. Rigoletto accueillera Léo Nucci dans le rôle-titre, Nadine Sierra en Gilda et Celso Albelo dans le rôle du Duc. La mise en scène a été confiée à Charles Roubaud, qui a transposé l’œuvre dans les années folles (dont l’effervescence artistique lui évoque la Renaissance), avec pour décor principal la marotte en bois (symbole du bouffon) déchue (pour évoquer la fin tragique du héros). Aïda sera proposée avec Sondra Radvanovsky dans le rôle-titre, Anita Rachvelishvili en Amneris et Marcelo Alvarez en Radamès. Paul-Emile Fourny y propose la confrontation de deux mondes, celui de de la deuxième partie du XIXe siècle qui se passionne pour l’Egypte Antique, et celui de l’Egypte Ancienne.

Comme déjà annoncé, à côté des récitals de Bryn Terfel (Bad Boys) et de Florian Sempey  les Chorégies continuent de proposer une belle programmation symphonique avec la 9e de Beethoven sous la direction de Myung-Whun Chung (avec la participation de Sophie Koch), et un concert « mixte », Les Planètes de Holst, avec la projection inédite d’images exceptionnelles de la NASA contrastant avec le décor antique d’Orange. Mais aussi pour la première fois, un ciné-concert autour du Fantôme de l’Opéra, où la beauté des images de Rupert Julian trouvera un écho dans les improvisations au piano de Jean-François Zygel.

Autre nouveauté à Orange cette année, le projet éducatif Pop The Opera, qui permet à des collégiens et lycéens de s’approprier l’art lyrique par la découverte et la pratique artistique. Sous la direction de son concepteur Jean-Marie Leau, plus de 600 collégiens et lycéens de la région PACA monteront cette année sur la scène du Théâtre antique pour une soirée de folies chorales lyriques, pop et cinématographiques.

A noter aussi le concert des révélations classiques d’Adami qui soutient les jeunes artistes lyriques et instrumentistes. Plus d'informations sur www.choregies.fr.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager