Passe d’armes entre P. de Caluwe et R. Alagna autour de la Tosca Pasolinienne

Par La Rédaction | sam 28 Mai 2022 | Imprimer

L’affaire aurait pu en rester là : Roberto Alagna et Aleksandra Kurzak renoncent à chanter les amoureux de Tosca à Barcelone, ne se sentant pas de porter l’incarnation radicale exigée par le metteur en scène Rafael R. Villalobos. Peter de Caluwe, initiateur de la production à Bruxelles, nous explique comprendre qu’une proposition aussi radicale – à propos mais aussi imparfaite – puisse rebuter des interprètes auxquels il veut garantir « la liberté de décider pour eux-mêmes et il est fondamental que nous leur garantissions ce droit. » Las, dans une interview à un media italien (Connessi all’Opera du 26 mai 2022), le ténor français remet de l’huile sur le feu : le parallèle avec Salo de Pasolini relève du mauvais goût et le couple ne veut pas y souscrire (Roberto Alagna déclare avoir jeté à la poubelle l’œuvre de Pasolini dans le passé). Oublieux des péripéties sordides du livret de Tosca, le couple préfère mettre en valeur la beauté de l’œuvre et des airs qu’ils souhaitaient défendre. C’est ce paradoxe sur lequel ironise de nouveau Peter de Caluwe dans un communiqué envoyé hier. Etrange, souligne-t-il, de voir Roberto Alagna se draper dans les vertus morales et le bon goût quand il s’apprête à incarner Al Capone pour quelques quatre-vingt dix représentations aux Folies Bergères. Le directeur de la Monnaie souligne le probable conflit d’agenda pour le ténor et s’interroge à mots découverts sur les motivations profondes du renoncement à la Tosca. C’est Jean-Félix Lalanne, le compositeur d’Al Capone qui répond via un ultime communiqué, voyant dans les affirmations de Peter de Caluwe des propos « à la limite de la diffamation ». Il rappelle que les plannings des uns et des autres ont été pris en compte depuis deux ans que se monte ce projet. L’affaire semble en rester là pour le moment. Verdict : un probable bon pour coup de pub pour tous les protagonistes de cette tempête dans un verre d’eau.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.