Premier incident industriel à l'Auditorium de Radio-France

Par Hélène Mante | dim 16 Novembre 2014 | Imprimer

Placée sous le signe de l'excellence et de l'exigence, l'inauguration du nouvel Auditorium de Radio-France a fait carton plein. Sauf... sauf avec ce concert du choeur de Radio-France du dimanche 16 novembre à 16h. Un programme partagé entre des extraits archi-courts et peu significatifs d'Offenbach et des chansons françaises (Montand, Trénet, Gainsbourg...) arrangées pour choeur : rien de très convaincant, mais il en faut pour tous les goûts, même le mauvais. Le tout chanté non pas a cappella comme le prétend le programme, mais accompagné par un piano bien maigrelet qui se démène sans grand succès et semé d'interventions d'artistes du choeur allant de l'acceptable au médiocre (on souffre pour le ténor qui s'égosille dans un Poinçonneur des lilas pris dans une tonalité traîtresse et la mezzo qui s'égare dans J'ai deux amours). Stéphane Petitjean, musicien parfait, dirige tout cela avec la diligence voulue, mais que peut-il faire contre la fâcheuse tendance du choeur à trombonner (les basses) et à détonner (les sopranos) ? On s'étonne surtout que le titulaire du poste n'ait pas dirigé cela lui-même en cette occasion spéciale. L'auditorium méritait mieux que ce concert hâtif et imprécis. Une heure après, le concert de la merveilleuse Maîtrise de Radio France accompagnée par des solistes de l'ONF mêlés d'amateurs a  démontré dans L'Arche de Noé de Britten un professionnalisme de haut vol et une rigueur musicale qui ont fait oublier les mauvais quarts d'heure du concert de 16h : instrumentistes raffinés , solistes investis, choristes timbrés et subtils sous la mai souple et précise de Sofi Jeannin.  L'auditorium pouvait reprendre le cours normal de son existence si admirablement commencée.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager