Forum Opéra

Robert Badinter, le librettiste

Partager sur :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Brève
10 février 2024

Infos sur l’œuvre

Détails

Robert Badinter, décédé dans la nuit du 8 au 9 février, aimait la musique et l’opéra. Il vénérait Bach, aurait pris sur une île déserte tel opéra de Mozart – Così – ou de Strauss. Il aimait sans doute plus encore Victor Hugo. On discerne aisément ce que l’auteur de l’Abolition devait à celui du Dernier jour d’un condamné dans son engagement contre la peine de mort, comme on n’a pas de mal à comprendre l’écho qu’a pu avoir sur l’avocat l’histoire de Claude Gueux qu’Hugo écrit peu après le précédent. Badinter en tirera un livret d’opéra que Thierry Escaich mettra en musique pour l’Opéra de Lyon, la ville des canuts qui se trouvent au coeur de l’oeuvre. Un prologue, seize scènes, un épilogue, Claude concentre les grands combats de l’ancien Garde des Sceaux pour la justice, le droit, l’humanisme, contre l’arbitraire et la barbarie. Une oeuvre puissante venue couronner une vie de combats et créée en mars 2013. Elle donne un écho particulier à une phrase qui rassemble aujourd’hui ces deux passionnés qui ont inscrit dans la durée de toute une vie leurs idéaux moraux et qu’on lit dans Claude Gueux : « La patience est faite d’espérance ».

Commentaires

VOUS AIMEZ NOUS LIRE… SOUTENEZ-NOUS

Vous pouvez nous aider à garder un contenu de qualité et à nous développer. Partagez notre site et n’hésitez pas à faire un don.
Quel que soit le montant que vous donnez, nous vous remercions énormément et nous considérons cela comme un réel encouragement à poursuivre notre démarche.

Infos sur l’œuvre

Détails

Nos derniers podcasts

Nos derniers swags

L’arbre généalogique de Wagner
CDSWAG

Les dernières interviews

Les derniers dossiers

Zapping

Vous pourriez être intéressé par :